L’histoire de Warcraft Partie 1 – Tout comprendre avant Shadowlands

L’histoire de Warcraft Partie 1 – Tout comprendre avant Shadowlands

Afin d’être prêt et de comprendre les tenants et les aboutissants de la prochaine grosse extension de World of Warcraft s’intitulant Shadowlands, ce dossier en deux parties a pour but de dresser un portrait de la Saga Warcraft de sa création jusqu’au dernier patch du MMORPG World of Warcraft. Ainsi je parlerai des éléments importants des jeux, de ce que Warcraft a apporté au jeu vidéo, de quoi il est fait et comment il a évolué au fil du temps. Mais comme le nom de ce dossier l’indique, je vais surtout m’attarder sur un éléments fort intéressant de Warcraft : son scénario. Pas toujours très clair et surtout complètement éparpillé à travers une multitude de jeux, de patchs voire de livres ou de film, l’histoire de Warcraft est pourtant extrêmement riche et a des règles précises. Loin de moi l’idée de vous écrire ici toute la matière narrative de la saga, il faudrait écrire une bibliothèque ! Cependant, je souhaite mettre en lumière les faits les plus marquants afin de construire une porte d’entrée en la matière, qui vous permettra si vous le souhaitez d’approfondir, ou tout simplement mieux comprendre, ce à quoi vous avez joué ou allez jouer. Car si vous vous lancez aujourd’hui dans ou World of Warcraft Shadowlands sans rien connaître, autant dire que “Vous n’êtes pas prêts” comme le disait si bien Illidan à la sortie de Burning Crusade.

La première partie traite des origines et du passé de la série à l’époque où elle était encore une franchise de jeu de stratégie. J’utiliserai donc le passé pour en parler. Dans la seconde partie, consacrée à World of Warcraft représentant, encore à l’heure actuelle le présent de la série, j’utiliserai le présent.

 

 

Partie 1 – Les origines

 

 

Prologue – Les Âmes-monde, les seigneurs du vide et le Titan Noir

Les titans

Pour comprendre comment fonctionne l’univers de Warcraft, il est important de comprendre ses origines. Pour cela il faut remonter loin tant le lore est complexe et doté d’une chronologie dense s’étalant à travers les siècles et les galaxies. L’univers existe par opposition entre l’ombre (servie par les seigneurs du vide) et la lumière (servie par les naaru). Il existe une Force de l’ordre (servie par les Titans) et une force du désordre (servie par les démons). Un Titan est une entité d’essence divine qui sommeille au cœur d’une planète et qui peut à un moment donné en sortir tel un papillon sortant de son cocon : Une Âme-Monde. Les Titans portent le même nom que leurs planètes. Azeroth est donc la divinité mère éponyme du monde de Warcraft.

Mardum, la dimension-prison créée par Sargeras

Les premiers Titans ont créé le Panthéon des Titans. Ils sont constitués de métal et sont imprégnés de la magie des Arcanes. Les plus puissants d’entre eux, Aman’Thul, Eonar, Norgannon, Khaz’Goroth,Aggramar, Golganneth et Sargeras ont créé cette assemblée dans le but de parcourir l’univers à la recherche d’autres Titans et de favoriser leur développement. Sargeras, le plus doué dans l’art du combat, fut envoyé par les siens pour combattre une menace galopante dans l’univers : Les démons. Sauf qu’il se rendit vite compte que ces démons ne pouvaient mourir mais tout juste être renvoyés dans le Néant distordu duquel ils revenaient aussitôt. Pour tuer vraiment un démon, il faut le tuer dans le néant distordu ou à proximité, sinon il reviendra toujours.

Du coup il eut l’idée de les emprisonner sur un plan de conscience dans une prison du nom de Mardum. Petit à petit avec l’aide d’Aggramar, il parvint à nettoyer le Cosmos de la menace, jusqu’au jour où il fit une découverte qui le changea à jamais : une planète détenant une Âme-monde entièrement noire, où grouillait nombre d’entités parasites appelées les Dieux très anciens. Sargeras trouva et interrogea une peuplade vivant aux côtés des Dieux très Anciens, les Nathrezims. Il fut alors pris de tristesse et de colère quand il découvrit que la finalité du processus était qu’une fois cette Âme-monde totalement corrompue, elle rentrerait au service des Seigneurs du Vide, une forme d’intelligence extrêmement belliqueuse se trouvant au-delà du plan physique. Effrayé, Sargeras détruisit la planète.

Sa colère ne fit que grandir en rentrant au Panthéon lorsqu’il comprit que les siens se moquaient du danger que représentaient les Seigneurs du Vide, et qu’ils ne pensaient qu’à lui reprocher la destruction d’une Âme-monde. Fou de rage et fermement décidé à régler le problème, Sargeras prit la décision de détruire totalement l’univers pour le reconstruire sans les Seigneurs du Vide. Pour y parvenir, il retourna sur Mardum, maintenant totalement saturée de magie gangrenée, et s’imprégna de toute l’énergie démoniaque de la planète-prison. Avec à sa solde tous les démons qu’il avait emprisonnés, il devint Le Titan Noir et fut déchu. Légion ardente était née. Le reste des Titans tenta de l’arrêter, mais il était devenu trop fort : ils finirent tous par mourir physiquement et envoyèrent leurs âmes sur une planète possédant une Âme-Monde suffisamment puissante pour repousser Sargeras et les seigneurs du vide : Azeroth.

Sargeras transformé avec son exposition aux énergies démoniaques

Kil’Jaeden, après avoir rejoint la Légion Ardente

Pendant que Sargeras menait son combat contre les démons, les autres Titans découvrirent Azeroth et ils décelèrent une Âme-monde d’énergie féminine endormie et très puissante. Ils se devaient impérativement de la protéger. Sauf que sur cette planète, se déroulait une effroyable guerre entre les 4 seigneurs élémentaires : Ragnaros, Al’Akir, Therazane et Neptulon. Les Titans scellèrent les 4 élémentaux. Mais Azeroth était également infestée par un autre mal : des Dieux très Anciens. Au nombre de 4, C’thun, Yogg-Saron, N’Zoth, et Y’Shaarj avaient érigé un Empire Noir. Ils étaient impossibles à tuer ou à extraire de la planète. Ils furent donc emprisonnés et tentèrent depuis leur prison de corrompre Azeroth à de nombreuses reprises. Effectivement, en tentant d’extraire Y’Shharj, le Titan Amentul blessa Azeroth. Plus tard cette blessure devint le Puits Éternel original, dont je vais reparler juste en dessous.

Une fois la situation stabilisée, ils créèrent des divinités animales (tel que Cénarius) pour veiller sur le monde. Puis ils créèrent un continent. Ils forgèrent aussi des gardiens pour protéger ce monde tels que Tyr, Freiya ou Odin et dans lesquelles ils cachèrent leurs esprits après que Sargeras les ait détruits. Sargeras a 2 démons principaux siégeant avec lui à la tête de la Légion. Il s’agit de Kil’Jaeden et Archimonde. Blizzard révélera leurs origines bien plus tard ; et nous y reviendrons donc au moment de Légion. Il est cependant très important de bien retenir ces 3 noms et également de bien comprendre qu’un démon ne peut être tué comme on tue un être vivant. Ils sont, comme expliqué plus haut, renvoyés dans le néant distordu. Ils peuvent donc revenir sur notre plan d’existence par divers portails ou invocations. C’est pour cette raison que vous verrez plusieurs fois Sargeras, Archimonde et Kil’Jaeden revenir et se faire invoquer tout au long de l’histoire de Warcraft.

Yogg-Saron, l’un des Dieux très anciens

 

 

Chapitre 1 – La Guerre des Anciens

Le récit de la Guerre des Anciens va servir de base à toute une partie du lore du jeu et va être illustré grâce à l’extension de World of Warcraft Cataclysme et plus tard à Legion. Ces événements se passent 10 000 ans avant ceux de Warcraft et dépeignent un monde fait d’un seul grand continent, sur lequel va se dérouler une guerre particulièrement violente qui va façonner l’actuel Azeroth.

Pour bien comprendre ce qui va suivre, il faut déjà faire quelques présentations de certains personnages familiers du monde de World of Warcraft et liés à ces événements.
– Les Elfes et sa Reine suprême Azshara siégeant à Zin-Azshari ;
– Ensuite, 3 personnages elfes incluant les jumeaux Illidan et Malfurion Hurlorage, fils prodiges des Elfes, qui vont choisir 2 voix radicalement différentes dans leur façon de mener ce combat ; ainsi que Tyrande Murmevent, la prêtresse Elfe bénie de la lumière de la déesse Elune ;
– Les Aspects, qui sont 5 Dragons bénéficiant de la magie des Titans créateurs : Alexstrasza, Nozdormu, Yzera, Maligos et Neftharion plus connu sous le nom d’Aile de mort.
– Et bien sûr, la légion ardente de Sargeras et les Dieux très anciens Y’Shaar, C’Thun, Yogg-Saron et N’Zoth à la solde des Seigneurs du vide.

Tyrande, Illidan et Malfurion jeunes avant les évènements de la guerre des Anciens

La reine Azshara subjuguée par la magie et le pouvoir

Neltharion, l’un des Aspects avide de pouvoir suite à une subjugation provoquée par le dieu très ancien N’Zoth, forgea un disque imbibé de la magie de ses frères dragons. Cet objet offrait un pouvoir illimité à son créateur qui en abusa pour éradiquer une partie de ses frères. Maligos en fut une des victimes et perdit ainsi la quasi-totalité de son vol draconique (en quelque sorte, son peuple), ce qui le rendit fou et en fera un boss de Raid lors de Wrath of the Lich King. Neltharion devint ainsi Aile de Mort, et le disque maudit fut appelé depuis “l’Âme du démon”. L’Âme du démon, comme l’anneau de Sauron dans le Seigneur des Anneaux, a son intelligence propre. Sa véritable utilité était de servir d’Artefact afin de ramener en ce monde les Dieux très Anciens. Sargeras, après sa lutte contre le Panthéon trouva la trace d’Azeroth. Il fut attiré par les effluves de magie provoquées par les expériences sur le Puits d’éternité, et réalisées à la demande de la Reine Azshara avide de pouvoir. Ainsi, Azshara, se voyant déjà trôner aux côtés du Titan Noire, laissa son esprit se faire corrompre et décida de collaborer au plan de la Légion, ceci pour affaiblir les défenses des Elfes et sa cité de Zin-Azshari.

Illidan après son pacte avec Sargeras

Selon leur doctrine, l’idée même de remettre en question la légitimité de la reine suprême était impensable et très grave pour les Elfes. Ce qui offrait à Azshara une grande marge de manœuvre. C’est pourtant ce que décida de faire Malfurion, Druide émérite et élève du divin Cénarius. Il se rendit compte du changement soudain de sa reine et se mit à dos une partie de son peuple en essayant de le signaler.
Il se retrouva donc opposé à son frère Illidan avant que ce dernier ne réalisa que la Légion Ardente était bien en marche. Cette invasion signa le soulèvement de tous les Elfes ainsi que des Aspects, devant faire face à la fois à la Légion Ardente mais aussi à la trahison d’Aile de Mort. Peu importe les moyens, il était crucial de repousser ces menaces. C’est donc une lutte totale qui s’engagea, à l’origine de nombreuses perspectives qui écriront plusieurs pans de l’histoire du jeu.

La destinée d’Illidan Hurlorage va s’écrire à ce moment précis, puisqu’il va feindre de vendre son âme à Sargeras afin d’obtenir la force. Ceci le changea physiquement. Ainsi, il put mettre en place un plan consistant à récupérer le disque maudit et le faire résonner avec le Puits d’Éternité, l’énorme brèche située au centre du continent d’Azeroth laissée par le Titan après avoir voulu extraire le Dieu très Ancien. Par ce fait, Illidan parvint malgré les réticences de Tyrande à repousser Sargeras et Aile de Mort en détruisant le Puits. Sauf que les conséquences furent graves, puisque ceci provoqua la destruction et la division du monde en 4 continents : Les royaumes de L’est, Kalimdor ; la Pandarie ; le Norfendre ; les Îles brisées et les Îles inexplorées. Sans oublier aussi, au milieu de l’océan divisant ces 4 continents, un énorme tourbillon appelé Le Maelstrom. Suite à ces événements, Illidan fut accusé de certains actes, et en particulier d’avoir récupéré des fioles extraies du Puits d’éternité afin de créer d’autres puits sur Azeroth. Les Elfes, traumatisés par les expériences d’Azshara et par la guerre, condamnèrent Illidan à l’enfermement à perpétuité. Il ne parvint à briser cette condamnation que lorsque Tyrande voulut le libérer pour faire face à une nouvelle attaque de la Légion.

Cette guerre provoqua également la quasi-extinction des Dragons. Neltharion devint Aile de Mort et disparut. Il ne reviendra que lors des événements de Cataclysme via le Maelstrom, le corps en partie recouvert d’élémentium . Éléments indispensables – et dont je vais parler plusieurs fois par la suite – sont les Puits d’énergie. Il en existe plusieurs dans tout Azeroth et ils sont le plus souvent sous la protection des Elfes. Ils sont sources de vie et de magie pour les Elfes, et suscitent bien sûr également l’intérêt de beaucoup de personnages hostiles du monde de Warcraft. Les puits d’éternité furent créés à partir de fioles récupérées par Illidian, soucieux de préserver cette énergie lorsqu’il décida à la fin de la guerre des Anciens de se servir du puits initial pour repousser Sargeras.

Zin-Azshari et le puits d’éternité, centre de la guerre des Anciens

 

 

Chapitre 2 – La tombe de Sargeras et la possession de Medhiv

Les tentatives de corruption d’Azeroth par Sargeras furent nombreuses. L’une d’elles fut le point de départ de Warcraft 1,2 & 3, et consista à se matérialiser via un Avatar (une forme très diminuée mais pouvant se mouvoir sur Azeroth) pour attirer l’attention d’Aegwinn, la gardienne de Tirisfal (la plus puissante Mage). Cette magicienne se rendit en Norfendre et le tua. Sauf qu’en réalité, Sargeras s’était laissé vaincre et alla cacher son esprit dans Aegwinn. Se croyant victorieuse, Aegwinn érigea ensuite la Tombe de Sargeras sur les Îles brisées et y plaça les morceaux du Démon avant d’immerger la tombe sous l’océan. Plus tard, elle tomba enceinte, et le Titan pris alors possession de son enfant. Ce dernier s’appelait Medivh et devint le gardien de Tirisfal à la place de sa mère. L’Illustre sorcier de Karazhan qu’il devint fut en réalité contrôlé par le Titan Noir et provoqua, entre autres, l’arrivée des Orcs en Azeroth comme nous allons le voir juste après.

Aegwinn faisant face à l’Avatar de Sargeras

 

 

Warcraft – Orcs and Humans

Orcs et Humains en pleine bataille dans le premier Warcraft

Jeu de stratégie médiéval (STR) inspiré de Donjons & Dragons pour son univers et du jeu vidéo Dune II : La Bataille d’Arrakis, Warcraft sort en Novembre 1994 sur PC puis sur Mac-os. C’est le premier franc succès de l’entreprise Blizzard et un des pionniers du genre. Il met en scène des batailles stratégiques basées sur la récolte de ressources et les combats de factions. Chaque faction dispose de différents moyens de combats tel que les chevaliers, les clérics ou les archers pour les Humains ; et les nécromanciens, guerriers ou lanciers pour les Orcs. Il est en temps réel avec un moteur de jeu en 2D. Il raconte la bataille opposant les Orcs, venus d’un monde appelé Draénor, aux Hommes protégeant leurs terres. Le jeu propose plusieurs fins possibles en fonction des factions jouées, mais une seule est canonique pour l’univers de Warcraft. Il en sera de même pour les jeux Warcraft 2 & 3.

 

 

Chapitre 3 – La première Guerre

L’éternel affrontement entre les Orcs et les Hommes

Les Orcs, tribu guerrière et magicienne, vivaient sur le monde de Draenor. Deux puissants magiciens : Ner’Zhul et son apprenti Gul’dan, sous l’influence de la Légion, décidèrent par des magies interdites de travailler à la création d’une Porte des ténèbres ayant pour fonction de trouver l’Eden. Gul’dan était un Orc chétif et moqué par ses frères combattants, ce qui au fil des années, fit monter en lui une colère noire vis-à-vis des siens. Avec divers sorciers, dont l’Ogre Cho’Gall, Gul’dan créa le Conseil des Ombres. En leur promettant plus de puissance, ce conseil parvint à convaincre les Orcs de leur faire boire le sang d’un démon appelé Mannoroth. C’est ainsi que les Orcs à la peau rouge devinrent vert. S’ensuivit la destruction de l’autre peuple de Draenor : les Draeneï, qui finirent par fuir.

Finalement, la Horde sous le commandement de Main Noire (le pantin de Gul’Dan) passa de l’autre côté de la Porte des ténèbres, aidée par Medhiv qui était quant à lui sous le contrôle de Sargeras. L’Eden promit était en réalité Azeroth, que Sargeras voulait corrompre et détruire à tout prix. Une fois en Azeroth, Main Noire, épaulé d’Orgrim Marteau-du-Destin, déclencha le combat contre les Humains dans ce qui s’appelle la Première Guerre. Après plusieurs batailles contre l’alliance commandée par Anduin Lothar, les actions de Medhiv devinrent de plus en plus suspectes. Khadgar, un magicien de l’ordre du Kirin-Tor (un ordre magique) est alors envoyé auprès de Medhiv ; officiellement comme apprenti, officieusement pour l’espionner.

Les deux mages rencontrèrent Garona, une espionne mi-Draeneï mi-Orc à la solde de Gul’Dan. Cette dernière s’attacha aux deux mages et décida de rallier l’Alliance. Elle fut même prise sous la protection du roi de Hurlevent, Llane Wrynn. Khadgar découvrit que son maître était de mèche avec Guld’an et décida d’en informer Lothar, qui tua Medhiv avec l’aide de Khadgar. L’hôte de Sargeras Medhiv étant menacé, Gul’Dan alla sonder l’esprit de Medhiv avant qu’il ne meurt pour trouver l’emplacement de la tombe de Sargeras et récupérer le pouvoir du Titan. Mais ce processus fut violent et Gul’Dan tomba dans le coma. Gul’Dan écarté, Orgrim prit très vite le pouvoir et décapita Main Noire, sachant tout ce qui se tramait. Il entama ainsi l’ultime charge de la Horde. Garona récupérée et contrôlée magiquement par le Conseil des Ombres, assassina le roi Llane Wrynn, et Hurlevent tomba. Les Humains durent fuir sous le commandement de Lothar vers le nord et Lordaeron.

Medhiv, sous le contrôle de Sargeras

 

 

Warcraft II – Tides of Darkness & Beyond the Dark Portal

Les troupes de l’Alliance subissent une attaque de la Horde dans Warcraft II

Warcraft II sort le 9 décembre 1995 sur PC et Mac-os. Ce jeu de stratégie est la suite directe du premier épisode, et continue de mettre en scène une guerre entre 2 factions distinctes : la Horde et l’Alliance. Il conserve le même gameplay que son aîné, mais apporte pas mal d’ajouts comme la dimension maritime des combats, les unités volantes (Zeppelins et Dragons) ou encore nouvelles races jouables, comme les Nains ou les Elfes. Il sera accompagné d’une extension (Beyond the Dark Portal) sortie en 1996, et sera adapté en 1997 sur Saturn et Playstation dans une édition complète (The Dark Saga). Le jeu est également bien plus joli que le premier épisode, avec une 2D beaucoup plus riche et colorée.

 

 

 

 

Chapitre 4 – La Seconde Guerre et le destin de Gul’Dan

Le sorcier Khadgar

La Horde, forte de sa victoire, continua à préparer une seconde offensive sous les directives d’Orgrim Marteau-du-Destin. Gul’Dan, réveillé, finit par se soumettre et prouva sa bonne volonté en offrant à la Horde les premiers chevaliers de la mort par un processus de nécromancie. Aile de Mort, bien que toujours faible, manigança pour forcer Alexstrasza de s’allier à la Horde. L’Alliance de son côté prépara ses défenses, consciente du danger après la défaite de la Première guerre. Ainsi se mit en place un conseil des peuples natifs d’Azeroth constitué des Elfes, des Nains et des Gnomes. L’alliance des peuples d’Azeroth était née. La guerre fit rage : la forêt de Quel’Thalas fut détruite, et de nombreuses régions furent saccagées. Cependant, au moment où elle allait refermer l’étau sur Dalaran et Lordaeron, la Horde fut divisée. L’Alliance en profita pour repousser la Horde jusqu’aux pieds de la Porte des Ténèbres.

Gul’Dan, ivre de ses recherches sur le pouvoir des démons et la tombe de Sargeras, quitta les rangs avec une partie des troupes en direction de la sépulture du Titan noir. Il prit la direction des Iles brisées et fit émerger la Tombe, pensant y trouver un grand pouvoir. Seule la mort l’attendait puisqu’il fut déchiqueté par une horde de Démons. Son crâne subsista et devint un artefact puissant. Orgrim, malgré la débâcle des siens suite à cette trahison, parvint à remporter le combat qui l’opposa à Lothar. Mais la mort de leur chef galvanisa l’Alliance qui parvint finalement à défaire la Horde. La Porte des Ténèbres fut détruite par Khadgar. Les Orcs et ce qui restait de la Horde furent emprisonnés dans des camps d’internement. Cho’Gall ne fut pas emprisonné et descendit vers le Sud pour former un culte à la gloire des dieux très anciens.

Orc corrompu par le sang de Mannoroth

Deux ans plus tard, Khadgar sentit quelque chose de sombre près de la Porte des Ténèbres. En effet le maître de Gul’dan, Ner’Zhul resté en Draenor, s’était allié à Grommash Hurlenfer dans le but de réactiver le portail. Une fois fait, une nouvelle invasion commença mais fut finalement repoussée. Fatiguée par ses guerres, l’Alliance décida d’envoyer une armée à travers le portail pour en finir avec les Orcs en Draenor. Khadgar, accompagné de deux illustres combattants : Turalyon un humain et sa femme elfe Alleria Coursevent (Sœur de Sylvanas Coursevent, personnage clé de l’univers Warcraft dont nous reparlerons très vite). Alleria Coursevent, poussée par sa haine des Orcs, et motivée de suivre celui qu’elle aime, se décida à passer la Porte Noire vers les terres de Draenor. Une fois de l’autre côté, le trio parvint à stopper les agissements des Orcs. Cependant, usé par l’utilisation répétitive de magies puissantes, le monde de Draenor commença à se désagréger. Ner’Zhul parvint malgré tout à ouvrir un portail et à s’enfuir en Azeroth. La Porte des Ténèbres se referma, et les 3 champions restèrent coincés de l’autre côté. Contrairement à Khadgar que l’on retrouvera à Burning Crusade, Alleria et Turalyon disparurent très longtemps. On les pensait même perdus dans le Néant distordu jusqu’à certains événements liés à l’extension Légion.

Alleria Coursevent

 

 

Une soirée Orcs, dans Lord of the Clans

Warcraft Adventures – Lord of the Clans

Point’n Click humoristique mettant en scène Thrall après les événements de Warcraft II. Le jeu fut annulé. La trame scénaristique fut conservée et intégrée à l’univers, puisqu’il s’agit de la jeunesse de Thrall dans les camps d’internement et de son départ pour Kalimdor.

 

 

Warcraft III – Reign of Chaos & The Frozen Throne

Un Bastion de l’Alliance dans Warcraft III

Warcraft III sort le 3 juillet 2002 sur PC et Mac_OS. C’est la suite des événements de Beyond the Dark Portal. Ce STR est maintenant intégralement en 3D. Son extension The Frozen Throne sort le 1er juillet 2003. Le jeu comporte plusieurs chapitres et nous conte l’histoire de diverses factions. Orcs, Humains, Elfes, Morts-Vivants… Il ajoute à son gameplay le système de héros à la tête des factions, et élargit considérablement l’univers puisqu’il introduit par exemple un méchant très emblématique de Warcraft : Le roi Liche. Les cinématiques renforcent la narration et sont très marquantes, en plus d’être pour l’époque de très bonne qualité. Le jeu sera précurseur en termes d’e-Sport, avec sa partie online très prisée des joueurs, ainsi que la digression via des Mods qui donnèrent notamment naissance au célèbre DotA (Defense of the Ancients) et du coup, au genre même des MOBA. Un autre style émergeant d’un Mod de Warcraft III fait son apparition : le Tower-defense. Le 28 janvier 2020, Blizzard sort un remaster de Warcraft III, baptisé Warcraft III Reforged.

 

 

Chapitre 5 – Le Roi Liche et la malédiction de la Dame Noire

Ner’Zul, transformé en Roi Liche

A l’origine, le Roi Liche est une création de Kil Jaeden de la Légion Ardente, ayant pour but de déstabiliser Azeroth en répandant le Fléau sur le monde, et ainsi faciliter la chute du monde des vivants à l’arrivée de la Légion. Le Fléau est une sorte de peste nécrosant tout sur son passage et transformant le vivant en non vivant. Ner’zhul, un ancien chaman Orc, fut approché et trompé par Kil Jaeden, un des généraux de la Légion Ardente. Quand Ner’Zhul découvrit la supercherie, Kil Jaeden décida de le détruire et le transforma en Roi Liche. Gul’dan, apprenti du vieux Shaman, fut témoin du destin de son maître mais ne s’en offusqua pas, bien au contraire ; il passa un contrat avec le général de la Légion, promettant ainsi de lui obéir de son plein gré en échange de plus de pouvoir (ce qui explique ses actions dans les jeux précédents).

La liche Kel’Thuzad

Kel’Thuzad, un ancien mage puissant du Kirin’Tor (l’ordre des mages humain de Dalaran), assista le Roi Liche dans ses nouvelles fonctions et créa ce fameux Fléau. Ner’zhul approcha ensuite le jeune prince humain Arthas Menethil, accompagné à cette époque de Jaina Portvaillant, une magicienne émérite. Quand ces derniers commencèrent à enquêter sur cette peste, ils comprirent vite que celle-ci allait être répandue sur la grande ville de Strateholme, au nord du continent des royaumes de l’est. Arthas et Jaina réussirent à tuer Kel’Thuzad, mais cela ne fut pas suffisant : le Fléau allait se répandre sur la cité. Arthas décida de commettre un acte qui allait le faire basculer à jamais : il ordonna l’épuration totale de Strateholme et fit tuer toute sa population afin qu’elle ne soit pas contaminée. Jaina ne put le soutenir plus longtemps et finit par s’enfuir. Suite à cette funeste décision, Ner’zhul parvint à rendre Arthas fou et à le manipuler. Il lui mit dans les mains la terrible épée de Deuillegivre, et le poussa à faire tomber sa cité Lordaeron et à tuer son père. Il transforma ensuite le peuple de la ville en mort-vivant, puis il reçut l’ordre de se rendre en Quel’Thalas pour accéder au Puits de Soleil (source immense de magie gardée par les Elfes) afin de ranimer Kel’Thuzad.

Sur sa route, il croisa Sylvanas Coursevent (la sœur d’Alleria), générale des Forestiers : un ordre militaire des Hauts-Elfes chargé de protéger les terres de Quel’Thalas. Sylvanas est une vétérane de bien des batailles, et a repoussé de nombreuses fois les assauts de la Horde lors de la Seconde guerre afin de protéger sa patrie. Elle a 2 sœurs : Alleria et Vereesa Coursevent, qui se sont battues elles aussi contre la Horde. La rencontre entre Sylvanas et Arthas marqua la fin de l’histoire d’une des plus prestigieuses guerrière elfe, et amorce le début du règne de celle qu’on appellera dorénavant la Reine Noire. Celle qui plus tard, écrira dans le sang un autre chapitre de l’histoire d’Azeroth.

Arthas en possession de Deuillegivre

Après une longue bataille, Arthas finit par avoir le dessus, massacra et ranima une grande partie des habitants de cette région, puis condamna celle qui parvint un temps à lui tenir tête ; sauf qu’il décida de ne pas la tuer, mais de la transformer en Banshee et de l’utiliser telle une poupée pour renforcer son armée macabre. Maintenant à la solde d’Arthas, Sylvanas se devait de lui obéir. Une fois Kel’Thuzad ramené sous forme de liche, Kil Jaeden put faire revenir Archimonde qui détruisit Dalaran, l’illustre cité des mages, et commença son ascension vers le Mont Hyjal, anéantit l’Arbre Monde à son sommet afin d’atteindre un des Puits d’éternité. L’Arbre-Monde était le lieu où s’étaient installés les survivants Elfes de la Nuit de la guerre des Anciens.

Avec ce retour, le Roi Liche avait accompli sa tâche et ne trouvait plus d’utilité pour la Légion. Il était temps de s’en débarrasser. Sauf que la volonté du vieux chaman Ner’Zhul était assez forte pour agir seule, bien que son pouvoir commençait à diminuer. Il demanda donc à Arthas de se rendre en Norfendre, près du Trône de Glace. Illidan, réveillé par Tyrande et visiblement à la solde de la Légion, fut envoyé là-bas également pour le stopper. Sylvanas parvint à se libérer de l’étreinte d’un Roi Liche affaibli et put fédérer les Non-morts, eux aussi libérés du joug de leur créateur. C’est ainsi que la nation des réprouvés fut créée. Sylvanas s’appellerait maintenant la “Reine Banshee” et fit établir sous les ruines de Lordaeron la cité de Fossoyeuse, capitale des Réprouvés. Illidan échoua et ne parvint pas à stopper Arthas, qui finit par arriver au sommet du Trône de Glace et y découvrit une armure vide. Il revêtit le heaume de l’effroi et devint à son tour le Roi Liche. Ceci marque la fin de Warcraft III.

Le Roi Liche dans toute sa froideur

 

 

Chapitre 6 – La décision de Tyrande Murmevent

La mélancolie de Tyrande

Pour comprendre la menace qui grondera en Outreterre à partir de Burning Crusade et pourquoi Illidan revient dans Warcraft III, il faut comprendre la lourde décision d’une figure importante des Elfes de la Nuit : Tyrande Murmevent. Grande prêtresse d’Elune, Tyrande est au centre d’un triangle amoureux la liant depuis la guerre des anciens aux 2 frères Hurlevent : Illidan, le traître corrompu par Sargeras (mais ayant par certains actes discutables réussi à repousser la Légion Ardente), et Malfurion, druide émérite disciple de Cénarius et incarnant la sagesse.

Illidan Hurlenfer, qui fut enfermé avec pour geôlière Maiev Chantelombre pendant 10 000 ans après la destruction d’Azeroth (suite à la Guerre des Anciens), était considéré comme dangereux. Bien que radical dans ces décisions, il possède une volonté inégalée à résister à la corruption. Ainsi, bien que transformé par Sargeras, il réussit toujours à garder son libre-arbitre. C’est pour cette raison que la magicienne le libéra, dans l’espoir qu’il parvienne à les aider à arrêter les nouvelles menaces engendrées par la Légion. Illidan ne put stopper les événements liés au Mont Hyjal et au Roi Liche, mais il fut cependant transformé en Démon en voulant renforcer son pouvoir grâce à un artefact très sombre : Le crâne de Gul’dan. Après son échec face au Roi Liche, il partira se cacher dans ce qui reste de Draenor : l’Outreterre.

 

 

Chapitre 7 – L’Orc chaman et les larmes de la fille du vent salé

Warcraft Thrall, l’Orc Chaman

Thrall, fils de Durotan, chef du clan Loup-de-givre, est un orc à la peau verte. Il est au départ une victime des guerres perpétuelles menées entre les siens et les natifs d’Azeroth. Ses parents furent assassinés lors de la trahison de Gul’dan, et il fut trouvé tout bébé par des humains. Il grandit et vécut comme esclave et gladiateur dans un camp d’internement de l’Alliance. Après les nombreuses guerres entre la Horde des Orcs et l’Alliance, et sur les conseils du Prophète (qui était en réalité Medivh libéré de Sargeras, revenu après sa mort pour réparer ses erreurs), Thrall finit par guider sa Horde sur les rives du Kalimdor pour y bâtir Orgrimmar. C’est à cette époque qu’il décida de rassembler diverses factions tribales d’Azeroth sous la bannière de la Horde, tels que les Taurens. Ils vont alors venir grossir les rangs de cette faction. Un peu plus tard, il accepta également d’y intégrer les Réprouvés. Thrall décida également de prendre sous son aile le fils de Grommash. Cet enfant s’appelle Garrosh Hurlenfer.

La stabilité et l’évolution de la Horde en Kalimdor furent également rendues possibles par un autre personnage déjà évoqué dans le chapitre précédent : Jaina Porvaillant, qui plaida de nombreuses fois en faveur de la Horde. Elle incita les siens à laisser plusieurs chances à la faction.

Jaina Portvaillant, magicienne émérite

Jeune magicienne toute vêtue de blanc, Jaina est la fille de Daelin Portvaillant, un grand Amiral de l’Alliance. Elle grandit et fit ses classes à Dalaran, la cité des mages et fut la maîtresse d’Arthas quand il était encore humain et prince. Jaina est un personnage qui a toujours prôné la tolérance et offert sa confiance à ceux qu’elle estimait, peu importait leur origine. Ceci lui valut bien des déceptions. Après l’épuration de Stratholme, elle s’éloigna (non sans souffrance morale) d’Arthas, et la blessure provoquée par la disparition de son amour de jeunesse ne se referma jamais.

C’est à cette époque qu’elle partit pour Kalimdor et fit la rencontre de celui qui deviendra l’un de ses meilleurs amis : Thrall. Cette amitié se construisit dans un contexte précis : l’affrontement visant à arrêter le démon Archimonde parti à l’ascension du mont Hyjal pour atteindre le puits d’éternité et invoquer Sargeras. Après ces événements, elle fonda la ville de Theramore en Kalimdor, dans le but d’accueillir les réfugiés humains vivant dans cette région. Même si l’idée d’une ville humaine proche d’Orgrimmar ne gênait pas Thrall, d’autres membres de la horde (dont Garrosh) ne l’entendaient pas ainsi. Le père de Jaina, l’amiral Daelin Portvaillant, vétéran des anciennes guerres, vit aussi d’un mauvais œil l’installation des Orcs en Kalimdor. Il engagea contre ces derniers une lutte tenace jusqu’à reprendre Théramore à sa fille, qui se résolut à aider Thrall pour arrêter son père. Ce dernier trouve la mort durant ces événements.

A lire :
– La seconde partie du dossier, World of Warcraft

Sources utilisées pour ce dossier : Les jeux Warcraft, les ouvrages Warcraft Chronicles tomes 1,2 & 3 et la chaîne YouTube de Sam Vostok.

 

Mérode
[Rédacteur des MegaTests et de l'actualité Jeux Vidéo et Manga]

Lost Password

Sign Up

fr_FRFR_FR
fr_FRFR_FR

Pin It on Pinterest

Shares
Share This