Jap’Anime : Izumi Matsumoto (Kimagure Orange Road) est décédé.

Jap’Anime : Izumi Matsumoto (Kimagure Orange Road) est décédé.

C’est avec une grande tristesse que l’on a appris par le biais de la page officielle de Wave Studio la mort de Izumi Matsumoto l’auteur du manga Kimagure Orange Road. Il s’est éteint à l’âge de 61 ans le 6 octobre dernier. Célèbre comédie romantique teintée de fantastique en 18 volumes, Orange Road est également connu pour avoir été adapté en série animée par le célèbre studio Pierrot. La série compte 48 épisodes et elle fut rendue célèbre en France sous le nom de Max et compagnie par le biais du Club Dorothée et de la chaine La Cinq. L’ illustratrice s’occupant du chara-design (dessinatrice des personnages) de la série animée Akemi Takeda (Ranma 1/2, Creamy Mamy) avait fait de Madoka, l’héroïne du manga une de ses égéries en la dessinant à de nombreuses reprises.

L’une des couvertures de l’édition Japonaise du manga aux prestigieuses éditions Jump

Izumi Matsumoto était venu en France en 2014 lors de la Japan Expo. Festival durant lequel il avait donné diverses interviews dont une sur Actu BD où il s’exprimait sur son travail et sur l’archétype de personnage féminin ” Tsundere” qui avait éclot dans la BD Japonaise à la suite de son manga. Le manga Kimagure Orange Road a été plusieurs fois édité aux éditions Jai Lu et Tonkam depuis la moitié des années 90. L’intérêt pour cette comédie sentimentale se passant dans le Japon des années 80 fut assez fort dans l’hexagone et le personnage de Madoka fut plusieurs fois élu personnage préféré des lecteurs du magasine français Anime Land durant les années 90. L’adaptation animée est également célèbre pour sa bande-son très atypique de la musique japonaise des années 80 et du style musicale qu’on classe aujourd’hui dans la catégorie City Pop.

Le manga raconte la vie d’un jeune garçon Kyosuke doté de pouvoirs magiques venu s’installer avec son père et ses deux sœurs dans une nouvelle ville. Après sa rencontre à la fin de l’été avec une énigmatique jeune fille qui lui offre son chapeau, il intègre le lycée de sa ville et en retrouvant cette fameuse jeune femme se voit plonger au cœur d’un triangle amoureux. Tiraillé entre la turbulente et collante Hiraku et la charismatique et indépendante Madoka, notre héros va vivre au fil des volumes divers aventures ponctuées de quiproquos et de moments souvent tendres, amusants et toujours bien amenés. Bien que plus léger et mettant en scène des protagonistes plus jeunes, c’est un peu à la manière d’un Maison Ikkoku ou d’un Touch que ce Shonen illustre une période particulière du Japon et de sa jeunesse se découvrant dans l’adolescence tout en entrant doucement dans l’âge adulte.

 

 

 

 

Izumi Matsumoto en pleine session de dessin :

Mérode
[Rédacteur des MegaTests et de l'actualité Jeux Vidéo et Manga]

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vous pouvez utiliser HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Lost Password

Sign Up

fr_FRFR_FR
fr_FRFR_FR

Pin It on Pinterest

Shares
Share This