Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

LES PODCASTS DU MOMENT

TEST : DRAGON BALL Z – SHIN SAIYAJIN ZETSUMETSU KEIKAKU CHIKYÛ HEN

Dragon ball Z Shin Saiyajin Zetsumetsu Keikaku Chikyū Hen signifiant Dragon Ball Z le plan d’éradication des Supers Saïyens – Sur Terre, est un jeu produit par Bandai pour sa console 32 bit Playdia. Cette machine destinée intégralement à accueillir des films intéractifs basés sur les licences de la marque, se devait bien sur d’avoir un Dragon Ball Z dans sa ludothèque. Pour ainsi dire, elle en accueille même deux. Ces jeux sont basés sur un OAV (Original animation vidéo) de 1993 destiné à servir de soluce pour un jeu Famicom éponyme. Voulant exploiter au maximum cette production, Bandai décide donc de le scinder en deux parties et de le sortir sur Playdia. Le première opus sort donc le 23 septembre 1995 et met en scène les évènements de l’animé se passant sur terre.

Dragonball Z SSZKChikyuHen cover

La boîte du jeu

Le cousin éloigné du docteur Gero

Les chapitres composant le manga 30 et amorçant la saga du retour de ruban Rouge sont publiés entre Mars et juillet 92 dans Jump. La réalisation de l’OAV utilisée date elle de septembre 1993. Chronologiquement, nous sommes donc en pleine période Cyborgs/Cell. Et ça tombe bien car le scénario du jeu est une revisite à peine masquée des desseins maléfiques et vengeurs du docteur Gero. Sauf dans cette histoire, le scientifique est un extraterrestre qui nom de Raichi qui veut anéantir non pas Son Goku mais tous les Saïyens encore en vie. Pour ce fait il va envoyer des capsules sur terre ainsi que des ennemis à sa solde afin de trouver et tuer Goku et sa bande. Raichi, est un Tsuful et il a vu sa planète entièrement détruite par des Saïyens. Dernier de sa race, il prépare donc sa vengeance. Le jeu se compose donc de plusieurs combats contre des ennemis de seconde zone avant de voir débarquer 4 anciennes connaissances. Freezer, Cooler, Slug et Thales. Ces derniers sont en réalité des sortes de clones conçus par Raichi.

Dragonball Z SSZKChikyuHen009 1

L’argument principal du jeu réside dans le retour de visages bien connus de la série

Analyse en images

Film interactif basé sur une OAV de DBZ oblige, l’animation est de qualité pour du jeu vidéo du milieu des années 90. C’est même pour ainsi dire la plus grande force du jeu. On retrouve également les musiques propres à Dragon Ball Z. Niveau jouabilité, le titre propose diverses interactivités ressemblant plus ou moins à des QTE ainsi que des choix d’objets de direction ou encore de lieux à visiter. Mais mieux que de longues descriptions, je vous propose de procéder pour cette analyse à des commentaires de screenshot du jeu afin d’illustrer au mieux ce qu’est Dragon Ball Z SSZK Chikyû Hen.

Le genre de séquences de jeu mis en place dans ce Dragon Ball Z par le biais d’une séquence animée : en cherchant des éléments reliés au docteur Raichi, Goku et son fils réalisent une recherche sur ordinateur. Dans cette dernière vous naviguez à l’aide du pad sur une carte comportant quelques sous-menus et vous devez trouver l’endroit sur lequel enquêter.

Dragonball Z SSZKChikyuHen002

 

Une fois au bon endroit, vous explorez les lieux. Ici une pyramide dans laquelle vous allez vous engouffrer à la recherche d’indices. Vous arpentez de cette façon plusieurs salles et couloirs. Puis vous finissez par ressortir et tombez nez à nez sur votre objectif. S’ensuit un combat.

Dragonball Z SSZKChikyuHen004Dragonball Z SSZKChikyuHen005

 

Afin de détruire le robot du docteur Raichi, vous devez lui envoyer une boule d’énergie dans la tête. Le curseur tourne telle une roulette et vous devez cliquer au bon moment. SI vous échouez au projectile vous reviens dessus. Si vous y parvenez, c’est gagné. Ainsi vous passez à la suite avec un autre personnage.

Dragonball Z SSZKChikyuHen006

 

Les combats sont très dynamiques dans les animations, tels qu’on peut les voir dans les autres OAV de la série. Sur ce point et pour l’époque, ce genre de productions interactives avait de quoi faire rêver les fans. C’est d’ailleurs pour ça et parce qu’il est resté longtemps inédit en France que ce titre a eu une certaine aura et a gagné en renommée. Cependant, le choix du coup a porté comme dans l’image concernant Goku, est souvent déterminant pour la victoire et il est partiellement basé sur la chance. en tout cas si vous y jouez pour la première fois. La mécanique de visée est également utilisée dans les affrontements comme illustré ci-dessous avec Gohan affrontant un monstre.

Dragonball Z SSZKChikyuHen003Dragonball Z SSZKChikyuHen007

 

Dans son exploration, le jeu vous amènera à rencontrer d’anciens amis afin de trouver divers objets vous permettant d’avancer dans l’histoire ou de débloquer une situation. Comme illustré dans le screenshot avec Trunks, durant les combats il faut parfois esquiver comme ici : en haut, à droite ou à gauche. Ce genre de choix peut être déterminant.

Dragonball Z SSZKChikyuHen001Dragonball Z SSZKChikyuHen008

 

Une fois l’aventure terminée, la séquence finale amorce une suite. Le danger est écarté mais le docteur Raichi lui est toujours vivant et menace toujours les Saïyens. La conclusion de cette histoire prend forme vous vous en doutez, dans le second jeu Playdia. 

CONCLUSION

Pour ce qui est du bilan de ce premier opus et bien, ce Dragon Ball Z SSZK Chikyû Hen est sans équivoque avec sa suite, l'un des atouts majeurs de la console. Et si la maniabilité reste de l'ordre du prétexte, le concept d'enquête interactive somme toute simpliste dans un animé Dragon Ball a un certain charme compte tenu de son époque.  Certains ratés dans les manipulations pourront frustrer malgré tout et au final aujourd'hui, voir l'OAV (Original animation vidéo) sera beaucoup plus simple et accessible. Sachant que la console de Bandai ne se procure qu'en import japonais, qu'ils sont sans sous titres et que la qualité d'image est à peine supérieure à de la VHS, indubitablement ces jeux ont pris un coup de vieux. Mais ils restent des pièces symboliques pour les collectionneurs et pour les amoureux de Dragon Ball et les nostalgiques du rétro gaming en quête de curiosités et de jeux sur consoles obscures.

EVALUATION DE LA REDAC

6
10
Pas Mal
Son
7
Graphisme
7.5
Animation
7.5
Jouabilité
3
Intérêt
5
Les plus
  • Une histoire inédite
  • La tentative de créer un animé jouable
  • Le jeu reste une vraie curiosité pour les amoureux de Dragon ball et de jeux rétro
LES MOINS
  • Une jouabilité minimaliste
  • Un jeu assez court et vendu en 2 parties

Partager :

Merode
Amateur de Rpg et de tout ce qui dispose de près ou de loin d'une barre d'expérience et d'un scénario. Fasciné également par la Jap'anim de l'ancien temps, où les celluloïds s'agitaient devant une caméra pour raconter des histoires.

Autres articles