Le marché français des jeux a augmenté de 40% depuis 2016

Le marché français des jeux a augmenté de 40% depuis 2016

Le marché français des jeux a augmenté de 40% depuis 2016, qui a réalisé 3,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2020, le marché a gagné 5,3 milliards d’euros.

SELL, qui suit le marché français des jeux, a publié cette semaine son rapport annuel , qui révélait qu’il y avait plus de 27,5 millions de jeux vendus en France en 2020, avec plus de 2,3 millions de consoles vendues.

“Je pense que nous étions juste dans une année spécifique – une année où nous publierions deux nouvelles consoles, [ce qui est] l’une des principales raisons pour lesquelles nous nous attendions à une telle croissance, en particulier du côté du matériel”, a déclaré Julie, présidente de SELL. Chalmette via GamesIndustry .

«Et nous nous attendions également à pas mal de grosses nouveautés en termes de logiciels. [En 2019], nous avons eu cette légère baisse sur le marché par rapport à 2018, mais nous avions prévu que 2020 marquerait un retour à la croissance.»

Chalmette a ajouté que COVID et les verrouillages ont augmenté le temps que les gens ont passé à jouer et que la moyenne consacrée aux jeux est passée de 110 € en 2019 à 123 € en 2020.

“Il ne fait aucun doute que COVID et le confinement – en particulier le premier – ont eu un impact énorme sur plusieurs aspects du jeu vidéo”, a déclaré Chalmette. «Tout d’abord, les gens ont joué plus qu’avant. [Sur] console, PC et mobile, le nombre moyen d’heures jouées chaque semaine a considérablement augmenté entre le quatrième trimestre de 2019 et le tout premier trimestre de 2020, ce qui marque le tout début du verrouillage, les chiffres sont donc passés de huit heures et 30 minutes à neuf heures et 30 minutes.

«Les dépenses moyennes ont également augmenté, passant de 110 € l’année dernière à 123 € cette année. Ainsi, non seulement les gens ont joué un peu plus, mais ils ont également dépensé un peu plus pour les jeux vidéo. le nombre de jeux complets téléchargés a augmenté de façon assez spectaculaire d’une année à l’autre. Ainsi, l’année dernière, nous avons vendu 27,5 millions d’unités de jeux complets, soit une augmentation de 16,6% – sur ce chiffre, 12 millions étaient numériques, soit une augmentation de 65,5% par rapport à [2019]. ”

Les ventes de jeux physiques ont diminué de 3,2% en 2020, les ventes numériques ayant augmenté. Cela se compare au Royaume-Uni où les ventes physiques ont en fait augmenté de 2% et d’un impressionnant 15% en Australie. Chalmette n’est pas surprise par le passage au numérique car c’est une tendance depuis de nombreuses années.

«Je m’attendais à une baisse beaucoup plus spectaculaire étant donné les circonstances sur le marché français – de nombreux magasins ont été fermés pendant un nombre élevé de semaines», dit-elle. “Je pense qu’il est tout à fait évident que la tendance du marché va vers le numérique. [Il] se développe d’une année sur l’autre et il ne fait aucun doute que c’est une tendance à long terme.

“Nous avons vu une baisse des ventes physiques l’année précédente [aussi] et nous l’avons vu depuis de nombreuses années. Nous nous attendions donc à ce que 2020 soit encore pire en termes de ventes physiques. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé.”

Le français continue d’être dominé par Nintendo puisque 11 des 20 jeux les plus vendus en 2020 ont été publiés par Nintendo. Ces jeux se sont vendus à près de 3,7 millions d’unités. Animal Crossing: New Horizons était le jeu physique le plus vendu avec près de 1,1 million d’unités vendues.

Cela remonte à de nombreuses années, donc ce n’est pas seulement avec le Switch, c’était aussi vrai avec la DS “, a déclaré Chalmette.” D’une manière ou d’une autre, je dirais que je pense qu’il y a plus de maturité sur les marchés [anglophones] pour les joueurs. Je pense que Nintendo avec la DS a amené de nombreux nouveaux joueurs [sur le marché], et les gens sont restés fidèles à cela.

«Le marché français a aussi quelque chose à voir avec le fait que ma génération – j’ai presque 50 ans – a été élevée avec des mangas et des anime japonais. La France est le deuxième marché mondial des mangas. Il y a donc cet appétit pour tout ce qui concerne au Japon en France, et peut-être qu’une partie de l’explication se trouve ici, mais à part ça, je pense que le marché français est encore plus un marché de masse – [avec] des gamers du marché de masse plutôt que comme des super hardcore [gamers]. Vous avez donc probablement une plus grande proportion de joueurs inconditionnels au Royaume-Uni qu’en France. “

Noscox
[CEO, Responsable Relations Publics et Presse, Président de l'Association WEB.E-Force, Animateur de l'Emission MEGALIVE]

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vous pouvez utiliser HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Résoudre : *
27 + 3 =


fr_FRFR_FR