Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

LES PODCASTS DU MOMENT

TEST : R-TYPE FINAL 2

R-Type Final 2 est un jeu vidéo de tir horizontal développé par Granzella et édité par Irem Software Engineering. il est disponible sur PC, PS4, Switch, Xbox One et Xbox Series X|S depuis le 29 avril ainsi qu’au Japon depuis le 30 avril 2021.

Un petit retour en arrière.

Extrait du Megatest de : R-Type Complete CD R-Type, célèbre shoot-em-up de Irem est, il faut bien l’avouer avant-gardiste pour son époque et s’impose dès sa sortie Arcade en 1987 comme une référence. Solide par sa technique pour un jeu de la fin des années 80, le titre est porté par de gros sprites colorés défilant sur un fond noir symbolisant le vide spatiale. Il est élégant et dispose d’une ambiance forte quelque part entre Macross et Alien. Dès la fin du première niveau, une fois face au premier boss au crane aussi phallique que la célèbre créature de Hans Ruedi Giger le ton est donné. Et si la lutte contre l’Alien est âpre et jonchée de cadavre pour Ripley dans la quadrilogie initiée par Ridley Scott, le parcours du joueur dans R-type n’est pas en reste non plus et les game over seront nombreux. Véritable test pour la patience, le jeu est d’une extrême difficulté et c’est peut-être là son plus grand “défaut”. Bien des joueurs et des joueuses voulant s’y mesurer dans les règles lâcheront le pad avant les crédits. Force ou faiblesse ? À vous de voir mais une chose est cependant certaine, cette exigence que demande Irem aux joueurs fait partie de l’aura du titre – Mérode  

Un opus qui fait le café

Il a fallu attendre quelques années avant le retour de la licence, mais l’attente a souvent du bon et ce nouvel opus ne fait pas exception. C’est une explosion de couleur rafraichissante,  avec un level-design soigné et une musique qui s’accorde selon l’ambiance du niveau ou de la situation. Le niveau de difficulté est automatiquement ajusté en fonction de la capacité du joueur. Des niveaux de difficulté plus élevés qui offrent une augmentation étincelante des scores et la garantit d’une jouabilité élevée du jeu par Score Attack. D’autre part, ceux qui ne sont pas familiers avec R-Type et qui sont nouveaux dans les jeux de tir à défilement latéral se voient attribuer un niveau de difficulté modéré afin d’éviter un gameplay “trop ​​difficile à jouer”. Le gameplay dans lequel les joueurs utilisent pleinement Wave Cannon et Force pour vaincre des ennemis redoutables reste en vie. Le jeu bénéficie d’un soin particulier pour favoriser les manœuvres qui sont des qualités uniques des jeux de tir à défilement latéral. Non seulement les tirs de l’ennemi, mais aussi les tactiques liées aux caractéristiques géographiques, ainsi que les attaques par percussion d’ennemis géants constituent une menace pour le combattant. La tension et le frisson de se frayer un chemin à travers d’énormes ennemis sont quelque chose que seul la série R-Type peut offrir.

R Type Final 2 Une de fevrier

Sur le tableau ça reste vraiment correct

Shoot and Dead

Le soft garde sa difficulté particulière et propre la série, le dead and retry n’a jamais été aussi présent que dans cet opus il vous faudra plusieurs essais pour venir à bout des niveaux qui sont certes peu nombreux mais qui apportent leur lot de sensation forte et de tension constante. Le plaisir d’avoir du challenge est réel cependant les joueurs qui ne sont pas habitués à la licence et qui cherchent juste un défouloir, seront vite lassés de toujours revenir à la case départ. Dès les premières minutes du jeu, aucun doute n’est permis, nous sommes bien en terre connue mais pas conquise. Après une courte introduction, prétexte à poser un contexte dont tout le monde se moque (on veut shooter du martien), et la création anecdotique de votre personnage, nous voilà dans le feu de l’action. Vous aurez également le choix entre plusieurs vaisseaux, chacun ayant des caractéristiques différentes. Trois vous sont proposés au départ, dont les designs ne vous seront pas inconnus si vous êtes des habitués de la saga. Vous aurez d’ailleurs la possibilité de customiser votre astronef, en choisissant la couleur de la carlingue et des vitres, et en y ajoutant des stickers. 

dqsd

La customisation est sommaire mais ça reste un plus

La tête dans les étoiles, mais les promesses ?

Attardons nous un peu sur l’histoire du développement de ce R-Type Final 2. Le projet avait été lancé en 2018, et avait fait rêver de nombreux fans de la série Après deux campagnes Kickstarter avec pas moins de 900 000 dollars et une sortie prévue en 2020, une troisième campagne fut lancée en 2020, récoltant de nouveau 400 000 $ supplémentaires. le jeu était de nouveau décalé, cette fois-ci à mai 2021. Un peu plus de 3 années d’attente. Une longue période de développement, 3 crowdfundings, des fans donnant des sommes astronomiques. Une fois l’euphorie passé de retrouver dans ce R-Type Final 2 tout l’héritage de ses pères la dure réalité arrive. Tout d’abord, le jeu se pare d’une 3D usé. Certes il s’agit d’une version HD, mais les textures sont moyenne et la direction artistique un peu en dessous au niveau du choix des couleurs. Les décors sont vides et les arrière-plans d’une triste monotonie. On pourrait être tenté de se dire “qu’importe la 3D et les graphismes, tant que le plaisir et l’ivresse est présente !”. Que demande le peuple ! Cependant, les sensations ne sont pas vraiment au rendez-vous. Votre vaisseau, si rapide et agile dans ses versions arcade, Super NES, et même PS2, donne ici l’impression de trainer comme un paquebot. Il existe bien sûr la possibilité d’augmenter la vitesse de votre engin spatial d’une simple pression de gâchette. Mais il s’agit là d’une feature moindre, puisque le jeu ne devient jouable qu’avec votre vaisseau poussé à sa vitesse maximale.

ss d901bd40e60a1dec6fa72e92814af6cda146a877.1920x1080

Ça fait rêver sans être transcendant et ça manque de peps

CONCLUSION

R-Type Final 2 a le mérite d'exister mais sans pour autant transcender et se dépasser par rapport a ses ancêtres, une suite longtemps attendue mais pour un résultat bien moindre mais cependant suffisant. Le gameplay reste inchangé et malgré quelques interactions supplémentaires comme le fait de pouvoir réguler sa vitesse, le reste fait tout juste le café. Le plaisir s'essouffle pour les casuals qui cherchent juste un bon défouloir après une journée épuisante mais pour les amateurs de scoring c'est un nouvel univers qui s'offre à vous, avec la possibilité de viser toujours plus loin l'high score.  Les musiques sont correctes et la palette de couleur intéressante mais ça reste tout de même du réchauffé, certaines licences ont su renouveler et malheureusement pour R-Type Final 2 on peut considérer ce passage à la HD comme un acte manqué. Si vous êtes un fan de la série vous y trouverez surement votre compte sinon après quelques parties, il finira abandonné sur une étagère ou dans les méandres de votre disque dur. Il serait cependant ingrat de cracher dans la soupe car il vaut mieux accepter la prise de risque que de ne rien proposer du tout.

NOTE DE LA REDAC

6.7
10
Bien
Son
6.5
Graphisme
7
Gameplay
7
Animation
7
Intérêt
6
Les plus
  • Un level design correct
  • Un bon opus pour les amateurs de scoring
  • Le contenu est suffisant
  • La possibilité de customiser votre engin ajoute un +
  • Un mode entrainement pour les casuals
LES MOINS
  • A bout de souffle après quelques heures de jeu
  • Quelques aspects du gameplay qui font gadget

Partager :

Warmelin
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]

Autres articles