Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

LES PODCASTS DU MOMENT

TEST : Saga Frontier Remastered

Fin des années 90, c’était la grande époque du J-rpg, la PlayStation faisait un carton et la 3D isométrique n’avait jamais été aussi bonne ! Sortie initialement au Japon en 1997 puis aux Etats-Unis en 1998, Saga Frontier n’a malheureusement jamais foulé les terres d’Europe jusqu’à aujourd’hui. La version « Remastered » de cet opus a bénéficié d’un soin tout particulier avec des graphismes en HD, ainsi que des nouvelles options pour un confort optimum et un scénario supplémentaire.

La licence Saga a toujours évolué dans l’ombre de Final Fantasy et fut créée également par Square. On doit d’ailleurs ce jeu en partie au game designer Akitoshi Kawazu qui par le passé, avait travaillé sur les deux premiers épisodes de Final Fantasy. Pour accompagner la sortie de la Game Boy, Square avait lancé le projet d’un RPG spécifique à la console. Pensé pour être plus exigeant qu’un Final Fantasy, sa team s’exécute  et sort en 1989 Makai Toushi SaGa (The Final Fantasy Legend) D’ailleurs, les Saga font souvent office d’anti Final Fantasy. Ces derniers ont la réputation de proposer des aventures non linéaires avec un monde ouvert et entièrement explorable dès le départ, la possibilité de choisir l’ordre des quêtes, voire de passer outre, ainsi que de suivre des personnages qui ont chacun leur propre histoire un peu comme « Octopath Traveler ».

1618222685 2365 capture d ecran scaled

Malgré le lissage graphique l’opus a beaucoup vieillit

Une vingtaine d’années après sa sortie au Japon sur ps1. La traduction française n’a pas été développée en supplément, ce qui est fort dommageable, cependant le jeu n’exige pas une maitrise parfaite de l’anglais et reste tout de même accessible, bien que la barrière de la langue risque d’exclure une partie du public. Une fois ce bémol pris en compte, on retrouve dans cet épisode, des éléments qui font le café et qui sont à l’origine du succès de la série : Saga Frontier. Le jeu propose de suivre les histoires de sept personnages, avec des scénarios différents évoluant dans d’autres systèmes solaires. Grâce à ce mélange de science-fiction et fantaisie, cohabitent différentes réalités que l’on a rarement l’habitude de voir ensembles, mais qui parviennent à former un tout. Tous les aspects du temps sont représentés et mêlent futur, technologie de pointe et d’autres plutôt basiques voire archaïques. Le tout amène de nouveaux lieux à parcourir, aux identités radicalement différentes, qui donnent libre court à une grande créativité de la part des développeurs. D’ailleurs, ce remaster apporte parmi ses nombreux ajouts remis au goût du jour, qui mettent en valeur la direction artistique des décors précalculés, et leurs couleurs familières de la PlayStation. En plus de cet univers atypique, l’autre grand point fort de saga Frontier réside dans la liberté qu’il offre aux joueurs. En effet, dans tous les scénarios, il est possible de parcourir librement et à tout moment la dizaine de mondes présents. Cette sensation de déplacement total permet d’aller recruter de nouveaux héros parmi la vingtaine de personnages jouables, faire des quêtes annexes donnant souvent accès à de meilleurs objets et de nouveaux sorts, ou encore à des donjons secondaires. Le jeu invite à explorer au maximum afin de découvrir ses nombreux secrets cachés. Un système d’exploration agréable grâce à la diversité visuelle des zones offertes. Si cette liberté de mouvement saura ravir certains adeptes de la série, d’autres trouveront ça linéaire et sans saveur particulière. Depuis le remaster, le studio a pris en compte ces remarques et a intégré un récapitulatif dans les menus. il offre un résumé concernant la progression de l’histoire et donne de façon nette et précise le prochain objectif à atteindre.

Saga Frontier l’ancêtre d’octopath traveler ?

D’ailleurs, si ces différents scénarios sont de longueur variable, les aspects narratifs sont relativement écourtés, allant directement à l’essentiel en se focalisant uniquement sur l’histoire principale. Cela ne laisse malheureusement pas le temps d’entrer dans le background d’autres protagonistes, ni de développer en profondeur leur personnalité. Malgré cela, les scénarios restent agréables grâce à la diversité des univers et à leurs personnages hauts en couleur et attachants : un super-héros qui recherche la vengeance, un monstre en quête d’artefact pour sauver le monde, un robot amnésique, une starlette accusée à tort du meurtre, des frères jumeaux fratricides. Il est fort appréciable de retrouver en cours de route, des personnages déjà vus dans d’autres scénarios, un peu comme dans la licence plus récente « Octopath Traveler » de Square Enix, qui a l’air de s’inspirer directement de Saga. Ceci procure une plus grande crédibilité à l’univers. Il faut préciser que SaGa Frontier Remastered inclut de nouvelles scènes au scénario d’Asellus. Ceci afin de mieux comprendre cette héroïne. De plus, cette nouvelle version embarque toujours les sublimes artworks de Kobayashi qui nous laisse profiter d’un chara-design de qualité. Malgré l’aura que dégagent ces personnages, l’intérêt de SaGa Frontier Remastered ne réside pas dans ses nombreuses péripéties. Un aspect qui peut décevoir ceux qui sont en quête d’un grand scénario épique digne des plus grand j-rpg, alors que ce n’est clairement pas le but visé.

Malgré tout, si le premier scénario que vous sélectionnez sera probablement le plus long, le temps d’explorer chaque recoin de cet univers, de vous acclimater avec et de faire progresser vos personnages, la plupart des histoires se terminent rapidement. Libre à vous ensuite de faire les quêtes annexes, comme celles liées à des sorts magiques, ou à d’autres spécificités liées à un personnage en particulier. Sachez cependant que celles-ci sont partagées entre les divers scénarios et qu’elles sont réinitialisées lorsque vous en débutez un nouveau. En plus des sept histoires présentes dans le jeu original, cette version en ajoute une huitième avec celle de Fuse, un personnage déjà existant dans le jeu original et qui intervenait à certains moments de l’aventure. Plus qu’une histoire originale, celle de Fuse consiste à revisiter celles des autres de façon franche et avec beaucoup d’humour. Ce renouveau se destine donc à ceux ayant déjà effectué les autres aventures et apportent un point de vue inédit sur les événements ainsi que des détails plus que bienvenus qui permettent de mieux comprendre les intrigues et les personnages.

Switch SaGa Frontier Remastered Screenshot 04

L’ancienne version est toujours perceptible

Les affrontements restent classiques on est sur un rpg au tour par tour, le jeu est accès sur un système de combos. Lorsque plusieurs personnages lancent des sorts ou des techniques spéciales il est possible qu’elles fusionnent pour faire énormément de dégâts un peu comme dans Final Fantasy 12. L’objectif étant de réaliser les plus grosses combinaisons possibles en lançant simultanément les attaques des cinq personnages déployés, cependant ce n’est pas infaillible un adversaire peut intervenir pour annuler votre enchainement. Cette mécanique dispose d’une liberté de personnalisation des compétences pour chacun des membres qui constitue votre team. Chaque héros possédant une affinité pour un type d’arts (art martial, épée, arme à feu ou magie), il est possible de changer complètement à n’importe quel moment de spécialité. Notez qu’un combattant peut apprendre aléatoirement de nouvelles techniques s’il utilisent un certain type d’attaques régulièrement. Entre la dizaine de types de magie disponibles et les spécificités propres à chaque race (humain, mystique, robot et monstre), Saga Frontier met à disposition de nombreuses personnalisation qui donnent la possibilité de façonner ses personnages selon ses goûts. Pour récupérer les meilleures attaques de chaque art, il faudra malgré tout passer par plusieurs phases de farming si vous voulez être prêt pour aller défier le boss de fin de chaque scénario.

Un jeu plus accessible au grand public

L’intérêt de ce remaster, est visuel mais aussi au niveau des combats dans lesquels réside la nouveauté, rendant cette nouvelle version encore plus agréable à jouer. La possibilité d’augmenter la vitesse de jeu, de fuir n’importe quel combat instantanément et à coup sûr, une sauvegarde automatique après chaque affrontement qui garantit la sécurité de votre partie, une option combo dans les menus pour retrouver les enchaînements faits précédemment etc. Toutes ces nouveautés permettent de faciliter grandement les phases de farming qui sont souvent la solution à la plupart des épreuves difficiles du jeu. Mais le meilleur ajout reste tout de même sa New game +. Dans l’opus d’origine, après avoir fini un scénario et en utilisant la même sauvegarde, il était envisageable de commencer l’aventure suivante avec certains protagonistes, des stats légèrement supérieures, mais votre progression avec d’autres personnages n’était pas sauvegardée. Grâce au New Game+, il est possible de switcher d’un scénario à l’autre des personnages, que vous aviez utilisés auparavant au niveau auquel vous les aviez laissés. Cela permet donc de ne pas avoir à faire de nouvelles sessions de farm et de pouvoir continuer à jouer avec n’importe quel personnage sans être embêté par un reset. Cette éventualité offre également de nombreuses options pour définir précisément ce que vous souhaitez importer d’une histoire à l’autre, que ce soit le niveau des personnages, l’argent récolté ou encore la puissance des ennemis, puisque ce dernier point est calculé en fonction du niveau de votre team. Malgré ses nombreuses options de confort qui font de Saga Frontier Remastered la meilleure façon de découvrir le jeu original, le titre n’en reste pas moins un J-RPG de l’ère Playstation, peu accessible et qui ne prennent pas toujours le temps d’exposer clairement son système de jeu. Si cette version offre plusieurs panneaux d’explication pendant le premier scénario parcouru, de nombreux autres éléments ne sont pas expliqués et cela s’avère regrettable.

CONCLUSION

Saga Frontier Remastered a subi des modifications qui donne une plus grande accessibilité et renforce le plaisir de jeu. Cet opus qui arrive enfin chez nous en Europe pour la première fois est une bonne nouvelle, cependant, il est dommage de ne pas avoir de traduction française pour comprendre tous les fondements de l’histoire. Les nouvelles options sont un plus non négligeables, qui apportent désormais une stabilité entre facilité et challenge lors des combats. Les habitués comme les néophytes peuvent y trouver leur compte, à condition de ne pas exiger l’excellence à tous les étages. Saga Frontier remaster, c’est l’occasion de vivre une belle aventure pour un coût réduit, puisque le jeu est vachement abordable du haut de ses 25 euros en moyenne. Une une aubaine en « Dématérialisé » alors qu’il faudra compter une cinquantaine d’euros pour la version import en boite.

EVALUATION DE LA REDAC

8
10
Super
Son
8.5.
Graphisme
7
Animation
7.5
Gameplay
9
Intérêt
8
Les plus
  • Enfin disponible chez nous
  • Un prix raisonnable "25 euros"
  • Plus accessible
  • Le new game +
  • Du contenu supplémentaire
LES MOINS
  • Toujours pas de traduction française
  • L'opus peut paraitre vieillissant malgré le lissage graphique

Partager :

Warmelin
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]

Autres articles

0
0

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

    Thanks for submitting your comment!