REVUE DE PRESSE – MEGA Force n°5 : le MEGA Challenge

REVUE DE PRESSE – MEGA Force n°5 : le MEGA Challenge

C’est au tour du cinquième numéro de MEGA-Force (mars / avril 1992) d’être analysé à travers la revue de presse. Et cette fois, l’équipe de rédaction du magazine a de bonnes nouvelles à annoncer à ses fidèles lecteurs. Le succès de cette revue consacrée aux plates-forme SEGA est tel que trois belles surprises viennent effectivement ponctuer son éditorial. En premier lieu, MEGA-Force va très prochainement devenir mensuel alors qu’il était seulement bimestriel jusqu’ici. La seconde est qu’il sera traduit et exporté dans d’autres territoires européens comme la Flandre, les Pays-Bas ou encore l’Espagne. La troisième est la promesse d’améliorer la formule, notamment étoffer la partie rédactionnelle. Cela tombe bien car certains lecteurs écrivent au magazine justement pour réclamer des parutions plus nombreuses, des analyses plus poussées à travers de plus longs dossiers.

Pour rester dans la courrier des lecteurs, il y a les questions habituelles à propos de la compatibilité des nouveaux accessoires avec les machines SEGA, l’impatience générale entourant la sortie de la suite des aventures de Sonic le hérisson. Il y a aussi ce regret, qui tardera hélas à être réglé tout support confondu : celui de la traduction des jeux dans la langue de Molière. A l’époque, les titres ne disposaient même pas tous d’une traduction dans la langue internationale voire ne serait-ce que d’une disponibilité dans les pays occidentaux. Si cela s’avérait négligeable quand il s’agissait de jouer aux nombreux jeux typés arcade sur les consoles SEGA, cela devenait problématique avec des jeux plus narratifs tels nombre de RPGs, notamment japonais.

Le printemps 1992, c’est aussi l’année du restylage de la MegaDrive, simplement renommée Mega Drive II pour l’occasion. Une console qui se modernise sur certains points (par exemple la miniaturisation de certains composants) mais qui reste globalement identique à la première, notamment au niveau de ses capacités techniques. Dans le même élan, SEGA en profite pour brader la plus modeste Master System II, mouture apparue lors de la sortie de la Mega Drive afin qu’elle ne soit pas totalement oubliée des joueurs. Il y en a donc pour tous les budgets même si on peut douter de la pertinence d’investir dans une machine visiblement en fin de vie dans un contexte où le jeu vidéo est en pleine révolution technologique, avec pour preuve l’annonce récente de la sortie du MEGA-CD.

Le mois d’avril allait être sous le signe de la compétition pour les segamaniaques avec l’ouverture du fameux concours Euro Challenge 92 organisé chez nous par la filière française de Sega.  MEGA Force ne pouvait passer à côté d’un tel évènement et présentait le programme. Un train pourvu de huit wagons allait vous accueillir durant un mois pour un tour de France mémorable à la recherche d’un champion digne de Maître Sega ! Pour cette édition, vous aviez le choix de vous affronter à Monaco GP ou Sonic pour démontrer vos talents de joueur. Le gagnant de la finale repartirait avec un voyage à Barcelone durant la période des jeux olympiques en plus de son trophée Sega. S’en suivrait, plus tard, un concours européen. L’évènement, ouvert au grand public, permettait à Sega de faire la promotion de ses nouvelles et futures machines ainsi que de ses jeux en mettant à disposition des espaces de jeux avec aussi la possibilité pour les journalistes de mener des interviews avec les représentants locaux de la firme. Si vous désirez en savoir plus à ce sujet, la récente série Netflix “High Score” revient sur cet évènement dans un de ses épisodes.

En couverture (et en poster), encore un digne représentant de la bande-dessinée à l’honneur ce numéro-ci :

[Redacteur Megadossiers et MegaTest]

Laisser une réponse