Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

LES PODCASTS DU MOMENT

TEST : MICROSOFT FLIGHT SIMULATOR

Après un succès critique et commercial avec son jeu « A plague Tale : Innocence », le studio français ASOBO s’est lancé le défi de faire revivre la licence de Microsoft : Flight Simulator Le test concerne uniquement la version console, la version PC étant quand à elle sortie l’an dernier. Alors, pari réussi ?

Nous avons réalisé ce test a 4 mains « Deux testeurs » (Spartan1777 & Warmelin Gaming)

Un travail de Titan

En décidant de reprendre la licence Flight Simulator, le défi était de taille pour ASOBO : il fallait recréer la simulation de vol si pointue que représente la série et l’adapter à la puissance des PC et consoles de notre époque. Le jeu étant tellement dense, le test va se concentrer sur l’essentiel : le plaisir de jeu. Comment contenter un gameur d’aujourd’hui, avec une simulation de vol ? Et bien déjà en décidant de modéliser… la Terre entière ! Un travail titanesque de cartographie pour représenter dans les moindres détails la surface de notre planète, et le peu que l’on puisse dire, c’est que c’est réussi ! Ils ont su retranscrire le monde a l’échelle avec tous les petits détails que cela implique (chaque bâtiment, chaque quartier, chaque route) sont à leur place sans parler des océans et des montages qui peuvent séparer les continents. Il est désormais possible de voyager depuis chez soi, une prouesse technique jamais vue auparavant.

5

La Terre, le jour, la nuit, incroyable !

4

Ne pas hésiter a passer par l’étape tuto

Avec la puissance de la Xbox Séries X, le jeu est tout bonnement sublime ! Un tel niveau de détail et de finition (qui a un poids : 120 Go), pour un résultat fantastique. Le jeu est beau à tomber, même si quand on est très près du sol, évidemment les détails manquent de finesse. Mais l’intérêt de Flight Simulator n’est pas de passer son temps au sol, mais plutôt en l’air, et on en prend plein les yeux ! Il faut souligner aussi que le challenge sur console était de se rapprocher du pc qualitativement parlant, sur Séries X l’opus tourne en 4k60fps constant ce qui n’est pas négligeable quand on sait que pour faire tourner la bête sur PC dans une telle configuration il faut de base du matériel récent ce qui n’est pas a la porté de tous.

7

New-York à la maison !

6

Bora Bora ! Le rêve

Une finition aux petits oignons

La musique n’est pas en reste, et amène une ambiance reposante du meilleur effet. Car niveau plaisir de jeu, c’est un sans faute : on prend réellement du bon temps à voler au-dessus de superbes endroits comme les pyramides égyptiennes ou Bora-Bora, avec de belles notes de musique en fond sonore. Le cycle jour-nuit permet de varier les situations graphiques, et, même s’il y a encore des bugs d’affichage, tout reste extraordinairement bien réalisé. On redécouvre l’aspect géographique de notre monde, voler au dessus de chez soi ou visiter les quartiers des amis ou de la famille apporte une sensation rassurante concernant la fidélité du titre car tout est authentique ! Le jeu nous demande aussi d’être prêt dans n’importe qu’elle situation météorologique (Pluie, Orage) ainsi que les variations concernant la vitesse du vent ou bien encore les turbulences seront vos principaux ennemies durant vos sessions. Cependant pas de panique une aide au vol ou à l’atterrissage accompagné de nombreux paramètres sont disponibles et contrôlés par une IA pour vous éviter d’éventuel crash, les tours de contrôle seront aussi vos meilleurs amis pour vous donner des informations en temps réel (si vous jouez en ligne)

11

Encore quelques bugs d’affichages

8

Le coucher de soleil, superbe !

Une vraie simulation, accessible à tous !

Pour rentrer dans le détail du jeu, il n’en reste pas moins une simulation ! Si le plaisir est immédiat avec des modes de jeu instantané, on peut apprendre a piloter des avions aussi variés qu’imposants (comme un Airbus Neo), le tout dans des entraînements et didacticiels très bien faits, pour accéder ensuite à des défis pour ou moins divers, mais toujours agréables. L’écran n’est pas surchargé d’informations néanmoins il contient tout ce qu’il faut pour gérer son avion comme un pilote digne de ce nom. Les options de jeu sont nombreuses (choix de l’avion, de l’aéroport de départ ou d’arrivée,…) et de nombreux DLC (payants ou gratuits) permettent d’enrichir l’expérience. Attention cependant, ils sont souvent volumineux à télécharger, mais c’est le prix à payer pour une telle immersion et richesse visuelle. On se retrouve donc face à une vraie simulation, mais dont l’accessibilité est telle que chacun pourra prendre du plaisir à piloter. Il sera possible a l’avenir de prendre les commandes d’un avion de chasse, le studio a créé du contenu en partenariat avec le nouveau film « Top Gun Maverick » nous avons hâte de pouvoir dépasser le mur du son a bord d’un mirage par exemple. Il faudra cependant passer par la case « Tuto » pour pouvoir maitriser les rudiments et obtenir votre brevet de pilote, sur console ceci est indispensable car l’ergonomie d’une manette est différente d’un combo clavier/souris (Il est cependant possible de brancher son clavier et sa souris sur sa console).

10

Il ne reste plus qu’à postuler chez Air France !

1

Un immense contenu et une rejouabilité dantesque !

CONCLUSION

Quel énorme travail ! Le jeu est soigné, fidèle à l’aspect simulation que l’on attendait, accessible à tous et sublimé par une technique irréprochable : c’est beau, très beau, très très beau, et terriblement accrocheur. On peut y passer des heures à apprendre à piloter, ou à simplement contempler les décors, on ne s’en rend pas compte ! Le travail titanesque a porté ses fruits et les développeurs peuvent être fier de leur dur labeur, nous avions peur que l'opus soit moins qualitatif sur console à cause des nombreuses ressources que demande le soft et nous sommes surpris par tant de point positif et surtout ravi. Du contenu gratuit est à venir sans compter les futures mises à jour qui viendront renforcer agréablement votre expérience. Ce jeu est d'ailleurs disponible dans le catalogue, si vous disposez d'un accès "Xbox Game Pass" de quoi l'essayer sans se ruiner.

NOTE DE LA REDAC

9
10
Incontournable
Son
9
Graphisme
10
Animation
8
Jouabilité
9
Intérêt
9
Les plus
  • Une simulation grisante
  • Des graphismes subliment
  • Superbe ambiance
  • Chronophage
  • Fidèle aux exigeances
  • Possibilité de brancher un combo "Clavier/Souris" pour plus de confort
LES MOINS
  • Encore quelques bugs
  • Poids du jeu et des téléchargements annexes
  • Utiliser une manette peut devenir gênant

Partager :

Autres articles