Close

Login

Close

Register

Close

Lost Password

LES PODCASTS DU MOMENT

Un avenir en commun pour SEGA et Microsoft ?

Sega est en cours de restructuration.

Son fondateur, pionnier des jeux d’arcade et patriarche du pachinko Hajime Satomi, fête ses 80 ans au début de l’année prochaine et cède la direction de l’entreprise, qu’il a rendue publique en 2001 et fusionnée avec Sega Sammy Holding, qui vaut plusieurs milliards de dollars, en 2004. De fait son fils Haruki Satomi, en tant que nouveau PDG de l’ensemble du groupe, se sépare les domaines d’activité et la gestion.

Aujourd’hui, près d’un an après la restructuration, Sega élabore une stratégie « à moyen et long terme » pour fournir « à grande échelle, pour produire des jeux mondiaux ». Pour cela, une alliance avec le géant américain Microsoft est conclue : ensemble et en se basant sur la plateforme cloud Azure de Microsoft, ils veulent développer une initiative de « Super Game » « et aussi construire une nouvelle génération de jeux vidéo ».

Aucun objectif n’est spécifié, mais la direction est claire : Azure maintient l’attrait mondial et la créativité de la marque, tandis que Sega s’appuie sur l’infrastructure technique, l’écosystème mondial et les canaux numériques de Microsoft pour offrir du multijoueur et développer, exploiter et distribuer les jeux sur le cloud. La question de savoir dans quelle mesure la coopération est exclusive reste ouverte : dans le domaine de l’infrastructure réseau, Microsoft n’est pas en concurrence avec Nintendo ou Sony, mais avec Google et Amazon.

Microsoft mène les « guerres du streaming » avec ces deux rivaux américains, luttant à la fois avec Stadia de Google et Mark Zuckerberg pour créer des communautés virtuelles et des « métaverses » (où tous les médias de divertissement se rencontrent).

Partager :

Negan
[CEO des magazines MEGA Force - PLAY Mag et Président de l'association WEB.E-Force]

Autres articles