CYBERPUNK 2077

MEGATEST
PS5 XBOX SERIE X

Avant toutes choses, ce test a été réalisé sur la console nouvelle génération “Xbox Series X” et uniquement sur celle-ci. Nous nous baserons donc sur son potentiel et aucun comparatif ne sera fait avec les versions PC, Xbox One, OneX PS4 pro et PS4 de ce jeu. Nous reviendrons en 2021 donner un avis final grâce au Patch Next-gen annoncé par l’éditeur. Pour les PCistes, Mega Force vous propose également un test PC complet juste ici : https://mega-force.fr/cyberpunk-2077-2/

 

Synopsis : L’histoire de Cyberpunk 2077 prend place sur Terre en 2077 et se déroule dans la mégapole futuriste de Night City, dans l’État libre de Californie. Dans ce monde futuriste à tendance cyberpunk et dystopique où règnent la pauvreté et les inégalités, l’influence des méga corporations est prépondérante celles-ci ayant pris le pas sur les gouvernements et dictant leur loi, ainsi que le cyberespace, la « Nouvelle Frontière » de cette époque.

Dans cet univers, la population est sous l’emprise de la technologie (implants technologiques divers permettant d’augmenter le corps humain), de drogues, ainsi que de « braindances » des enregistrements qui permettent de revivre les souvenirs, expériences et sensations d’une autre personne. L’utilisation excessive de ces dernières entraîne une dépendance chez certains individus, lesquels perdent le contrôle d’eux-mêmes et deviennent agressifs. Appelés « Psychos », ces « drogués » ont recours à l’implantation d’améliorations technologiques et s’attaquent aux « organiques ». La force spéciale MAX-TAC est constituée afin de les neutraliser.

Night City la ville providentiel.

La map de cyberpunk se divise en plusieurs sections, la plus importante “Night City” offre des activités substantielles pour tous ceux qui veulent gagner des eddies facilement et faire de nouvelles rencontres plus intéressantes les unes que les autres. Entre les courses de rues ou bien les contrats, sans parler des activités un peu plus exotiques sauront vous faire tourner la tête. La carte est immense et il est facile d’admirer beaucoup de panoramas, ou des endroits magiques, surtout le soir où la ville s’illumine de mille feux et laisse place à l’excentricité et a de nombreux déboires et occupations illicites. 

Votre vie vos choix !

À de nombreuses reprises surtout pendant la première heure de jeu et selon votre choix de faction “Corpo” “Nomad” ou “StreetKid”, vos actes guideront vos réponses dans l’aventure afin d’appuyer vos décisions importantes. Décisions qui auront des répercussions plus ou moins fatales sur vous et dont l’issue scénaristique vous amènera inévitablement vers un dédoublement de votre personnalité. Mais ceci est une autre histoire… Car dans CYberpunk 2077, vous ne serez pas seul, pour faire face au géant “Yoborino Arasaka”.

Night City la ville lumière

Une mine d’or d’inspiration.

Cyberpunk 2077 s’inspire généreusement de l’univers de science-fiction cyberpunk de Cyberpunk 2020, un jeu de rôle sur table conçu par l’auteur américain Mike Pondsmith, auquel il emprunte son aspect sandbox ainsi que ses personnages (Morgan, Johnny Silverhand, Alt) et ses lieux. Mike Pondsmith obtient le droit de superviser le développement du jeu, pour lequel il doit adapter l’univers de Cyberpunk 2020. De l’aveu même des développeurs, le studio de développement polonais CD Projekt, le projet est également influencé par les romans de science-fiction de William Gibson (comme Neuromancien) et le film Blade Runner (1982) de Ridley Scott.

Quelle mine d’or ! On ne peut pas se passer de rechercher toutes les inspirations et anecdotes d’autres œuvres. Des œuvres qui ont fait la richesse scénaristique du genre qu’illustre le studio pour cette nouvelle licence. C’est une invitation à la découverte et à l’inédit qui s’offre à vous. Entre les humains artificiels, les poupées, les psychos, les implants technologiques et la place de la technologie en 2077, le jeu nous donnes la possibilité de réflexion sur notre avenir et notre condition d’être humain.  Certains guests ont eu la chance de pouvoir être inclus dans le jeu comme la célèbre joueuse “E-sports” “Kayane” ou bien encore l’homme derrière “Métal Gear Solid” et “Death Stranding” et le très regretté “Silent Hill P.T tué dans l’œuf par “Konami” : “Hideo Kojima” le génie parfois incompris.

Un message d’amour a la SF

Des couleurs qui explosent de partout

Johnny Silverhand “You’re breathtaking” !

Comment ne pas apprécier notre compagnon de route “Johnny Silverhand” un mec en marge de la société, qui vit au jour le jour : you’re breathtaking ! Des blagues, des répliques cultes et une histoire profonde vous attend avec ce personnage charismatique et qui envoie du pâté “Motherfucking” ! C’est ça qu’on veut les gars, un protagoniste qui a des burnes quoi et “Johnny Silverhand” représente tout ça, en un seul mot “Badass”. Un ancien militaire américain qui a fait du mouvement rockerboy ce qu’il est aujourd’hui. Il a été le chanteur du groupe Samouraï et l’une des figures les plus importantes de la lutte contre les corporations. Plus que tout autre groupe, Johnny déteste Arasaka et souhaite les réduire en cendres pour ce qu’ils ont fait à sa petite amie. Il est charismatique et très charmeur. Cependant, Johnny est également connu pour être irrationnel, impulsif et manipulateur. Il a du caractère et semble toujours être sur les nerfs, surtout en raison de son passé dans le conflit centraméricain. Son dévouement et ses ambitions sont ce qui lui permet de continuer, mais au bout du compte, il ne se soucie de rien d’autre que de voir Arasaka brûler et sa petite amie libérée. En 2077, Johnny est toujours aussi ambitieux. Il veut accomplir son propre programme et prévoit d’utiliser V pour y parvenir, c’est à V de décider si il/elle doit lui faire confiance.

Johnny Silverhand – Keanu Reeves

 

Parlons Gameplay.

Le soft est basé sur des mécaniques de  Rpg : un arbre de compétences à augmenter, multiples choix de spécialisations (Hackers, combattants au corps-à-corps, maniement des armes…) Les armes possèdent d’ailleurs pas mal de statistiques et peuvent être évolués par le biais d’un système de craft reposant sur des ressources à récupérer. Même si il en prend la forme à certains moments, lors de phases de shoot, Cyberpunk2077 ne fait pas figure de FPS et reste assez classique dans ce domaine. La conduite des véhicules ressemble beaucoup à une licence non moins connue “Far Cry”, et si certaines voitures peuvent ressembler à des savonnettes, les moto sont plaisantes et maniables). Le jeu se démarque par ses nombreuses quêtes secondaires s’incluant au scénario. Ces dernières ont un fort potentiel. Aucune quête ne doit être négligée car vous risquerez de manquer des informations essentielles sur les personnages comme “Panam” “Judy” ou bien encore “Evelyn” mais aussi sur l’univers du jeu avec des éléments tels que le comportement de la population. Énormément d’éléments de lecture sont également placés dans la ville et approfondissent beaucoup le lore du jeu. Cyberpunk 2077 est basé sur un jeu de rôle traditionnel, et en ce sens, il demande un réel effort de lecture récompensé par de nombreuses informations. Il est aussi assez amusant de regarder la télévision dans son appartement pour en apprendre un peu plus sur cette fameuse “Relic” qu’on évoque un peu plus bas. Il vous faudra en moyenne 22h de jeu, pour terminer la partie qui concerne le scénario principal et surement 3x plus de temps pour le boucler a 100% et peut-être le platiné ou débloquer les trophées selon votre envie. 

Au niveau de la stabilité, quelques bugs sont présents et souvent corrigés par de nombreuses mise a jour, ce qui rend l’opus de plus en plus intéressant et j’espère que le patch next-gen de 2021 qui doit laisser place au “Ray Tracing” sur “Xbox Series X” et “PS5” donnera une nouvelle saveur à “CyberPunk”. Malgré de nombreux déboires sur les anciennes générations, les nouvelles consoles de “Sony et Microsoft” sont beaucoup moins impactées, mais quelques améliorations sont de rigueurs ce qui en attendant, n’entache pas l’expérience à forte dose. Nous ne parlerons pas des versions “PS4 FAT & Xbox Fat” qui sont sujettes à de fortes polémiques en ce moment même. 

La Biopuce le secret de l’immortalité.

Au cour du jeu, V sera confronté à un gros dilemme tout au long de son aventure, cohabité avec son jumeau maléfique où tout tenter pour le faire sortir de sa tête littéralement parlant. La “biopuce” un concept qui stocke votre âme dans ce qu’ils appellent “Mikoshi” ou le “Mur Noir” un énorme cloud ou sont stockés la conscience de milliers de défunts le temps d’être transféré dans un corps viable. Est-ce que “DarkSidious” a utilisé “Mikoshi” pour transférer son âme ? Non ça c’était pour la blague pourrie… Mais les malaises, les nombreux effets secondaires et les discussions en compagnie du subconscient de Johnny Silverhand révéleront ses véritables motivations.

Une ambiance musicale de malade.

La musique du jeu est composée par Marcin Przybyłowicz, déjà compositeur de la bande-son de The Witcher 3. Cependant il y en a pour tous les gouts, les radios “Funk, Rap, Techno, Métal, Électro etc.” proposent une variation musicale plaisante et beaucoup d’artistes célèbre ont composé des titres spécialement pour le jeu. Certaines pistes habillant l’histoire principale, rappellent aussi la bande-son tonitruante de Mad Max Fury Road de George Miller.

C’est quoi l’univers du “CyberPunk” ?

Le cyberpunk (association des mots cybernétique et punk) est un genre de la science-fiction très apparenté à la dystopie et à la hard science-fiction. Il met souvent en scène un futur proche, avec une société technologiquement avancée (notamment pour les technologies de l’information et la cybernétique). Selon Bruce Sterling, « le courant cyberpunk provient d’un univers où le dingue d’informatique et le rocker se rejoignent, d’un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s’imbriquent. » Les mondes cyberpunks sont empreints de violence et de pessimisme ; ils sont souvent lugubres, parfois ironiquement grinçants ; les personnages sont des antihéros désabusés, cyniques et cupides. Le cyberpunk a depuis essaimé ses thématiques dans de nombreux médias, notamment dans la bande dessinée, le cinéma, la musique, les jeux vidéo et les jeux de rôle.

Il nait un nouveau type de personnage, l’homme de la rue, solitaire et marginal, contraint de s’adapter à une évolution technologique rapide et incessante, et de s’en sortir le moins mal possible. Ce personnage sans racines, surdoué de l’électronique mais pas des relations humaines, travaille parfois pour de grandes sociétés, mais le plus souvent pour son compte ; spécialiste de l’infiltration de banques de données, de la création de virus informatiques, et de la prise de drogues suspectes, c’est un « mauvais garçon » sous tous rapports, un punk de l’âge cyber. Les anti-héros du genre cyberpunk se découvrent souvent pions manipulés dans un imbroglio de sociétés secrètes, services gouvernementaux, syndicats du crime, tout cela plus ou moins dirigé par les cadres supérieurs de multinationales devenues plus puissantes que des États ; elles ont leurs propres lois, possèdent des territoires, et contrôlent la vie de leurs employés de la naissance à la mort. Leurs dirigeants sont souvent dénués de tout sens moral.

Les personnages des romans cyberpunk sont insignifiants comparativement au pouvoir quasi-divin que possèdent les méga-corporations : ils sont face à elles les grains de sable dans l’engrenage. Cette lutte de David contre Goliath est celle du hacker contre la multinationale et constitue un thème récurrent des romans cyberpunks (comme Gravé sur chrome, William Gibson, 1986).

 

Dans la ville on est des sauvages, la nuit on créait des orages

L’entourage de V.

Jackie Welles : est un personnage majeur de Cyberpunk 2077, étant très proche de V dans l’introduction. Il a rejoint le gang des Valentinos dans son adolescence mais l’a rapidement quitté après que sa mère l’ait découvert. Aujourd’hui, c’est un mercenaire qui a pour seules motivations, l’amitié, la loyauté et les liens familiaux. C’est également un homme sur qui l’on peut compter, qui respecte ses pairs même si le sang est toujours plus épais que l’eau.

Judy Alvarez : Judy Alvarez est un membre des Mox et également une technicienne en braindance qui officie au Lizzie’s Bar. Elle est plutôt appréciée pour ses aptitudes et sa créativité et aspire à changer le monde dans le bon sens.

Docteur Victor Vector : Le docteur Victor Vector est un ripperdoc qui opère dans le magasin de Misty, le Misty’s Esoterica, qui lui sert de couverture. II est la principale personne en charge des implants de V.

Evelyn Parker : Evelyn Parker est une personne très ambitieuse qui a pour objectif de devenir une actrice professionnelle, mais qui se contente de travailler dans une maison de poupée (Dans Cyberpunk, les prostitués sont souvent appelées Dolls (poupée en anglais). Ce personnage fait partie des éléments central de l’intrigue scénaristique.

Beaucoup d’autres personnages sont aussi présents dans la course contre la montre de V. cependant selon vos choix et votre faction, d’autres protagonistes peuvent faire partie de votre entourage cela dépendra de vos décisions. Ceux cité au-dessus sont les plus communément courants.

Conclusion.

Il y a beaucoup à dire sur “Cyberpunk2077” une aventure fun et inédite malgré quelques bugs qui seront vite corrigés et un patch next-gen qui devrait tenir les engagements plus ou moins tenues actuellement devrait faire son apparition en 2021 ce qui potentiellement enrichira votre expérience à coup sur. Actuellement sur “Xbox Series X” le soft est plus que correct et la richesse scénaristique balaie souvent tout le reste. Night City à énormément de chose à vous offrir sur la nouvelle génération, des activités variées et des situations plus folles les unes que les autres et il serait dommage de s’en priver.

Ceci est un avis provisoire, celui-ci pourra évoluer au fur et à mesure des améliorations qui seront disponibles dans le futur, ce test a été réalisé sur “Xbox Series X” et les ressentis sont uniquement basés sur cette version. Nous y reviendrons en 2021, une fois que le patch Next gen sera disponible. Un test de la version PC est également à venir. Ne disposant des versions PS4 Xbox One, nous n’en feront pas les tests, mais nous invitons tous les joueurs désireux d’y jouer sur ces machines, à se renseigner sur l’état du jeu avant de passer à la caisse.

 

Les plus

  • La carte est immense
  • Beaucoup d'activités
  • Les musiques sont extra
  • L'immersion scénaristique
  • Johnny Silverhand fait vraiment le taff
  • Des décisions qui influent sur votre aventure
  • Ça grouille de vie en centre-ville
  • Des subquests intéréssantes
  • Les nombreuses anecdotes a la Pop-Culture
  • Des Guest "Kayane" "Hidéo Kojima"

Les moins

  • Quelques bugs
  • La conduite un peu molle
  • Pas optimisé sur les anciennes générations
  • 21h de jeu pour terminer l'histoire
7.8

Bien

Son - 9
Graphisme - 7
Animation - 8
Maniabilité - 7
Intérêt - 8
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
9
5 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0