DARIUS GAIDEN

MEGATEST
ARCADE SATURN

Bien que dans les années 90 les temps furent à la 3D, DARIUS GAIDEN sur SEGA Saturn sorti en 1995, va aller à rebrousse poil des temps affreux de la 3D à tout crin, tel le rasoir à 3 lames sur votre menton poilus. Oui j’ai dit affreux, rallumez une PS1 et lancez un jeu 3D de 1995 à notre époque pour voir.

 

Bref, DARIUS GAIDEN, c’est le shoot them up classique dans sa conception. Oui classique, mais comme il est sorti sur Saturn, cela implique une certaine classe et un certain standing 2D, relevé par le support 32bits que lui offre la console. À savoir : Zoom, rotation, distorsion, couleurs qui explosent dans vos rétines étonnées et émerveillées par un tel spectacle. Tir à tout les étages, ennemis aussi nombreux à l’écran que des mamies dans une salle d’attente de médecins… Attendez vous à du grand spectacle !

D’ailleurs dès l’écran titre, on sent que ça ne va pas rire longtemps, car oui, la difficulté est juste made in Lucifer : C’est simple, dès le 2eme stage, il y a tellement de tirs ennemis à l’écran que passez au travers relève du prodige et gâche, par conséquent, un peu le plaisir de jouer. Autre petit soucis à relever, puisqu’on y est : la taille des Boss : C’est quoi, TAITO, vos boss d’une taille digne de la NES ? Franchement, à chaque stage franchit, on espère mieux mais non … Quand ça veut pas, et bien ça veut pas …

 

Silverhawk, dis moi qui est le plus beau ?

Oui, le Silverhawk, nom de votre vaisseau, est graphiquement très réussi, comme le reste du jeu d’ailleurs : Détails, style, design des créatures, les décors en arrière plan… Tout y est ! Le Gameplay est aussi parfaitement étudié et sa prise en main est on ne peut plus simple : Touche tir, touche mega bombe. Point final ! En ce qui concerne le son, ça éclate aux oreilles. Allez découvrir le morceau du 1er stage, c’est juste magnifique ! Les mélopées s’enchaînent sans jamais être redondante ou barbante. Les bruitages sont quand à eux tout justes à la hauteur et l’animation n’est pas en reste avec des ennemis animés de manière fluide.

 

 

Un petit artwork pour le plaisir :

 

Cette conversion de l’arcade est juste quasi-parfaite et fait partie de la quintessence des jeux 2D. Les deux seuls soucis résident dans la difficulté et la taille des sprites des boss, qui feront chuter la note final, dommage.

NDLR : Le jeu étant Arcade perfect, nous catégorisons également en Arcade en laissant de côté la version PSX inférieure techniquement.

Les plus

  • Maniabilité géniale
  • Les musiques
  • Du bon jeu 2D Boom, crash, bang, Pshhhiit !

Les moins

  • Les sprites des boss
  • les bruitages qui sont dans la norme, sans plus...
  • La difficulté : Mais qu'est ce qu'on a fait pour mériter ça ?
8.6

Super

Son - 9
Graphisme - 8
Animation - 9
Maniabilité - 9
Intérêt - 8
[Social Media Manager, Responsable Webradio MEGA-Force et Rédacteur, Animateur des émissions SEGA Force et Carrément Rétro]
Note moyenne utilisateur
9.4
1 vote
Note
Soumettre
Votre Note
0