DRAGON BALL SUPER : BROLY

Warmelin
CRITIQUE JAPANIME
CRITIQUE JAP'ANIME

Dragon Ball Super : Broly est le vingtième film d’animation japonais de l’univers Dragon Ball, sorti en 2018. Il s’agit du premier long métrage basé sur la série Dragon Ball Super, l’intrigue reprenant juste après l’arc Survie de l’Univers. Il canonise aussi deux personnages emblématique “Broly” ainsi que “Gogéta” (Fusion Métamol de Goku et Végéta) et dévoile aussi la véritable tragédie, de la planète “Végéta”. On peut y apercevoir aussi la mère de “Songoku” “Gine”

Synopsis : Le début du film retrace le passé de Goku, Végéta et Broly sur la planète Végéta. Le roi Cold rend visite aux Saiyens, accompagné de son fils Freezer et de son armée, annonce qu’il prend sa retraite et laisse son empire à son fils. Le roi Vegeta découvre que Broly, le fils d’un guerrier nommé Paragus, est plus puissant que le sien. Considérant sa grande puissance comme un affront, il expédie Broly sur un astéroïde inhospitalier nommé Vampa. Paragus, accompagné d’un Saiyan, s’enfuit, part à la recherche de son fils sur cette planète et finit par le retrouver. Pour permettre à son fils et lui de survivre, il n’a d’autres choix que de tuer celui qui l’accompagnait. Pendant ce temps, Bardock rentre sur la planète Végéta à la suite d’une mission. Il découvre que Freezer a convoqué l’ensemble des guerriers Saiyen sur la planète. Pris d’un mauvais pressentiment et soupçonnant un mauvais coup du Tyran, Bardock décide d’envoyer son fils cadet sur une autre planète afin de le sauver. Malgré la réticence de son épouse Gine, Kakarot est ainsi envoyé vers la planète Terre. Pendant que Végéta, Raditz, Nappa et deux autres Saiyen conquièrent une planète, Freezer en profite pour détruire la planète Végéta et fait croire aux survivants qu’une météorite l’a percutée.

Bardock et Gine

Le destin des trois saiyens

De leur côté, Goku et Végéta s’entraînent ensemble près d’une villa que Bulma a construite à l’écart des grandes villes. Mais cette dernière reçoit un appel de son fils Trunks, qui lui apprend que son laboratoire a été cambriolé par des soldats de Freezer, qu’ils ont volé le Dragon Radar, ainsi que les six Dragon Balls en sa possession. Les deux Saiyans, accompagnés de Bulma et Whis, décident alors de se rendre sur le continent glacé pour retrouver la dernière boule. Pendant ce temps, Freezer se dirige vers la Terre. Deux soldats de son armée, Cheelai et Lemo, reçoivent un signal de détresse émis depuis l’astéroïde Vampa et s’aperçoivent qu’il s’agit de celui de Paragus et de son fils Broly. Sauvés, les deux Saiyen rejoignent les rangs du tyran, et Broly finit par sympathiser avec Cheelai et Lemo, se confiant davantage à eux sur son amitié avec une créature appelée Ba et sa relation avec son père. Les deux soldats de Freezer, responsables du cambriolage du laboratoire de Bulma, mettent la main sur la dernière Dragon Ball, jusqu’à l’arrivée de Goku, Végéta, Bulma et Whis.

 

La canonisation de deux personnages emblématiques

Le Tyran arrive sur Terre, accompagné de Paragus et Broly. Encouragé par Freezer, Broly entame un duel contre Végéta, et le combat tourne plutôt en faveur du Prince. Stupéfait, Paragus découvre alors que la légende des Super Saiyan est véridique quand il voit Végéta se transformer en Super Saiyan puis en Super Saiyan Divin. Broly commence à utiliser son pouvoir et rivalise avec Végéta. Goku entre ensuite en scène et affronte Broly à son tour. Le Saiyan fait la même chose que son rival, mais cette fois, Broly prend le dessus sur lui. Goku se transforme en Super Saiyen Bleu et le combat s’équilibre. Voyant que le combat sera difficile, Goku et Vegeta battent en retraite et parviennent à s’enfuir en faisant diversion, provoquant une bagarre entre Broly et le Tyran. Pour le vaincre à coup sûr, Goku et Vegeta n’ont pas d’autres choix que de fusionner en suivant les conseils de Petit Cœur. Les deux premières tentatives ayant échoué, les deux guerriers parviennent finalement à créer Gogeta. Le guerrier réaffronte Broly et prend l’ascendant sur celui-ci, en Super Saiyan tout comme en Super Saiyen Blue. Profitant de l’inattention de Freezer, Cheelai subtilise les sept Dragon Balls à Freezer et fait le vœu de réexpédier Broly sur Vampa, alors que Gogeta était sur le point de l’achever. Cheelai et Lemo désertent alors l’armée de Freezer et partent rejoindre Broly sur Vampa. Goku vient leur rendre visite pour leur apporter une maison en capsule pour où ils pourront y vivre, puis promet à Broly de le voir de temps en temps pour l’affronter, l’aider à s’améliorer et à contrôler son pouvoir.

Un antagoniste principal avec une personnalité

Contrairement à sa version “Non Canon” paru dans trois œuvres différentes Dragons ball Z : Broly le super guerrier (1993) Dragon Ball Z : Rivaux dangereux (1994)Dragon Ball Z : Attaque Super Warrior ! (1994) Broly possède un côté humain et plus modéré ce qui rend le personnage plus crédible tout en gardant son aspect féroce. Il passe d’une psychologie destructrice à blesser qui a vécu des drames ce qui explique enfin son comportement et ceci rend le personnage plus vivant et plus simple a exploiter pour les œuvres futurs (Si cela est le cas)

Dans les films Dragon Ball Z de 1993, Broly est décrit comme un Saiyan maléfique qui voue une haine envers Son Goku depuis son enfance (suite à ses pleurs incessants, ce qui le rendait fou). Bien que soumis à son père Paragus, qui le contrôle grâce à un diadème placé autour de son cou, il possède une puissance incomparable à celle des autres Saiyens (10 000 unités, ce qui correspondait au niveau de l’élite saiyanne de l’époque). Malgré sa grande puissance, il est incapable de contrôler son pouvoir et lorsqu’il fait appel à cette force, il est impossible de lui faire entendre raison. Toutefois, dans le film Dragon Ball Z : Broly le super guerrier, ne supportant plus le manque de respect de son père vis-à-vis de lui, il finit par s’en débarrasser.

Cependant, dans le film Dragon Ball Super: Broly, le Saiyen semble différent de son original, où il tient beaucoup plus de la figure de l’enfant sauvage que du psychopathe. Toujours soumis à son père, toujours doté d’une grande puissance difficilement contrôlable, il semble avoir le cœur sur la main et, malgré sa sociabilité quasi-nulle au début du film, il réussit néanmoins à se faire des amis, comme la créature appelée Ba sur l’astéroïde Vampa, ou Cheelai et Lemo, deux soldats de l’armée de Freezer. Malgré la férocité de leur combat, Broly n’a aucune haine contre Son Goku, car les deux Saiyens se quittent en bons termes à la fin du film.

Le saviez-vous ?

  • Ce film marque la première apparition de Gine, la mère de Goku et Raditz, dans une œuvre de la licence Dragon Ball. Elle était précédemment apparue dans le manga Jaco the Galactic Patrolman. C’est aussi dans ce film que Broly et la fusion Gogeta apparaissent pour la première fois dans la trame originale de l’univers. Bien que faisant déjà partie de l’univers étendu Dragon Ball de par leurs films respectifs, Broly et Gogeta, ont une apparence légèrement différente de celle des films dérivés de Dragon Ball Z.
  • Dans ce film, Bardock a aussi une tenue différente de celle qu’il avait dans le manga original et reprend ici son apparence dans le manga Jaco the Galactic Patrolman.
  • Ce film marque aussi la première apparition de Raditz enfant ainsi que de Nappa et Freezer plus jeune.
  • C’est la première fois (hors-manga) que Vegeta est aperçu dans sa forme de Super Saiyen Divin.
  • Le film ne tient pas compte des évènements du téléfilm Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer ni des trois films Dragon Ball Z mettant en scène Broly.
  • La tenue de Goku dans ce film crée une incohérence majeure avec la trame officielle de Dragon Ball. Dans le manga, Tortue Géniale raconte comment grand-père Son Gohan a trouvé Goku : un bébé entièrement nu arrivé dans un vaisseau. Alors que dans le film, quand Bardock envoie la capsule de Goku vers la Terre, ce dernier est âgé de quelques années et porte une armure de combat de l’armée de Freezer.

Freezer prend le contrôle

Conclusion.

La licence “Dragon Ball” a encore su crever l’écran avec ce nouveau film qui fait office de suite à l’arc “tournoi du pouvoir” dans “Dragon Ball Super”. Ramener plusieurs personnages emblématiques et apprécier par beaucoup de fans pour ensuite les rendre canon pour le pire et le meilleur, beaucoup aiment cette réécriture d’autres non cependant les entrées au cinéma ne mentent pas. Dragon Ball Super : Broly est une franche réussite diffusé dans 1 260 salles américaines à partir du 16 janvier 2019 lors de son premier week-end d’exploitation, le film a engrangé une recette de 7 millions de dollars dépassant les résultats du long métrage précédent Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ sorti en 2015, avec 1,8 million de dollars rapporté pour son premier jour d’exploitation sur 913 écrans. 

 

Les plus

  • Broly a enfin une personnalité
  • Les combats sont bien animés
  • Les musiques collent a l'ambiance
  • La découverte de Gine
  • La canonisation des personnages tel que Broly ou Gogeta
  • Une fin ouverte

Les moins

  • Un combat expéditif
  • Un Gogeta un peu moins classe que celui de "DBZ"
  • Whys et Beerus totalement en second plan
  • Bardock a des années lumières de celui du TV Spécial
7.6

Bien

Musique - 8
Mise en scène - 8
Animation - 8
Chara-design - 7
Scénario - 7
Warmelin
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
5.6
1 vote
Note
Soumettre
Votre Note
0
fr_FRFR_FR