DRAGON BALL Z BUDOKAI 3

MEGATEST
PS2 PS3 XBOX 360

Dragon Ball Z: Budokai 3  est un jeu vidéo de combat développé par la société Dimps. Le jeu est disponible depuis 2004 sur PlayStation 2. Une réédition HD compilant le premier et troisième opus partagent depuis 2012 la couverture sur les consoles Xbox 360 et Ps3 sous le nom de “Dragon Ball Z Budokai : HD Collection”

Cette compilation comprend Dragon Ball Z: Budokai et Dragon Ball Z: Budokai 3 avec un lissage des textures en HD, on note également l’ajout de succès/trophées. Néanmoins, suite à des problèmes de droits avec Atari, il semblerait que Bandai Namco n’ait pu conservé les droits de Dragon Ball Z : Budokai 2, ce qui expliquerais pourquoi il n’est pas dans la compilation. 

Le gameplay passe a la vitesse supérieur

Ce jeu reprend l’univers du manga Dragon Ball ainsi que quelques idée de l’opus qui lui a succédé à Dragon Ball Z: Budokai 2 qui a été une grande nouveauté notamment dans le domaine graphique et de la jouabilité. Il y apporte quelques nouveautés. La troisième incarnation de cette série offre un choix de 38 personnages issus de l’animé, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT ainsi que des films de la série. Dans ce jeu, on peut retrouver un mode “Dragon Universe” richement développé (totale liberté de mouvement que ce soit sur la planète Terre ou sur Namek). Il existe également un système de téléportation qui permet au joueur, avec certains personnages, de se déplacer instantanément derrière son adversaire (excepté Mr. Satan, Videl, et Oob). Ce nouveau système donne au jeu une vitesse et un dynamisme particulier. Les attaques spéciales et ultimes sont plus nombreuses et prennent une toute nouvelle ampleur dans les combats qui les rendent à la fois attrayants et destructeurs, il est possible aussi de poursuivre son ennemi en effectuant des actions “QTE” un shi/fou/mi qui a pour but de valider l’attaque ou de vous contrer. Cependant a la troisième action non bloquée par votre opposant, vous déclenchez une attaque spéciale ou de Ki selon votre personnage et les techniques qui lui sont attribuées.

Le Dragon Universe

Ce mode présente une nouveauté vis-à-vis du précédent opus. En effet, on passe du plateau de jeu où les protagonistes sont dirigés tels des pions vers des objets, des capsules et des personnages à combattre, à une interface tridimensionnelle représentant la planète Terre telle qu’elle est conçue dans l’oeuvre d’Akira Toriyama à petite échelle. On y retrouve, par exemple, la maison du Goku et de Chi-Chi, l’île où vit Tortue Géniale, le désert, la ville, etc. La planète Namek est aussi représentée dans le jeu. Le personnage à une fonction bien définie dans ce mode intermédiaire et transitionnel. En effet, il ne peut que survoler la “Terre”, ce qui offre une liberté très limitée. On se déplace vers les lieux de combat, qui restent le plus souvent fidèles à l’œuvre. De plus, le personnage peut, toujours en survolant l’espace défini, trouver des objets, de l’argent, voire les Dragon Ball qui lui permettront une fois rassemblées, d’invoquer le célèbre dragon Shenron, qui accorde un précieux voeu (par exemple, obtenir la capsule “percée”, qui permet d’acquérir toutes les compétences d’un personnage lors d’un combat). Le “Dragon Radar” est une aide fondamentale pour pouvoir les trouver rapidement. Des personnages supplémentaires apparaissent. En effet, le nombre a augmenté depuis Dragon Ball Z : Budokaï 2, étant donné que les personnages-clés de Dragon Ball GT y ont été inclus (Li Shenron, Uub, Gogéta SSJ4…). Ainsi que certains personnages des films (Broly et Cooler). Bien sûr, on est loin des Budokaï Tenkaïchi, qui vont aller jusqu’à inclure des personnages très ciblés. Le système de jeu est très simple, et n’a pas beaucoup évolué depuis le précédent épisode : le jeu suit la trame du scénario en fonction du personnage choisi pour effectuer le mode histoire (on peut très bien choisir Goku, Piccolo, Gohan, Goku petit…), et les dialogues redondants sont toujours d’appoint, voire plus. Parfois, le joueur se retrouve confronté à des choix. Sur sa carte du monde (la Terre ou Namek) peuvent être indiquées plusieurs zones de combat, dans lesquelles l’adversaire est différent. Ceci influencera la suite du jeu, les futurs adversaires, et enfin, les futures capsules que le joueur pourra emporter à l’issue des combats.

Les films et OAV ont désormais leur place

Le jeu utilise à bon escient l’animé “Dragon Ball Z & qu’une infime partie de GT ainsi que les OAV”. C’est un plaisir de pouvoir se mesurer à un tel panel de nouveaux antagonistes ou Broly, Baddack, Cooler, Dabura, Li-Shenron, Oob, le Super Sayan 4 et le jeune Goku se partage l’affiche. Il est dommage de ne pas pouvoir retrouver “Baby Végéta” cependant ceci a été vite corrigé dans l’épisode “Infinite World” où celui-ci et Super C-17 font leur apparition, de nombreux absents comme les monstrueux Zabon ou Doria ne sont pas disponibles dans cet opus et pourtant présent dans le premier épisode de la licence. Il est l’un des épisodes les plus plébiscités par les fans, même de nos jours même si les budokai tenkaichi ont su apporter du sang neuf.

Liste des personnages disponibles
  • Son Goku Son Goku (enfant) Son Gohan (enfant) Son Gohan (adolescent) Son Gohan (adulte) Son Goten Vegeta Trunks (enfant) Trunks (adulte) Piccolo Krilin Mr. Satan Videl Great Saiyaman Yamcha Ten Shin Han Raditz Nappa Saibaiman Recoome Ginyû Freezer C-16 C-17 C-18 C-20 / Dr. Gero Cell Cell Junior Dabra Boo Super Buu Kid Buu Kaiô Shin Majin Vegeta (Possésion de babidi) Gotenks (bonus) Vegeto (Potara) Gogeta (Fusion) Gogeta (Super Saïyen 4) (Fusion) Baddack Cooler Broly Li Shenron Oob (enfant) Kaiobito (Fusion)

 

 

Conclusion

Dragon ball Z. Budokai 3 est le jeu à posséder dans votre collection, que ce soit l’original ou la version HD sortie sur Ps3/360 avec des graphismes et des reflets somptueux. La révolution a tapé a la porte de tous les fans en novembre 2004 avec un nouveau souffle dans le gameplay, des personnages supplémentaires et la grande arrivée de la transformation en Super Saiyan 4. Cependant tout n’est pas parfait, les musiques ne sont pas terribles et ne font pas honneur à l’animé, je ne parle pas de l’opening culte mais bien des sonorités “ost” du jeu qui accompagne votre aventure. Les personnages comme “Broly” ou bien encore “Cooler” font leur entrée, accompagnés par un antagoniste et Boss ultime du jeu “Li Shenron” ce qui avait de quoi attiré l’attention à l’époque. Ceci dit “Budokai 3” est un must a ne surtout pas négliger au risque de rater un opus de qualité. On note toutefois aussi que le scénario est plutôt expéditif, on suit la trame du manga avec des images fixes contrairement à “Budokai 1” ou il était possible de contempler des extraits de l’animé.

Les plus

  • De la nouveauté dans le gameplay
  • L'arrivée des personnages issus des films et des Oav
  • Le Super Saiyan 4
  • L'animation a couper le souffle
  • 38 personnages ce qui est plutôt correct
  • Une durée de vie conséquente pour le faire a 100%

Les moins

  • La musique et le doublage US pas terrible
  • La firme GT pas assez exploité
  • Scénario expéditif avec image fixe
8.6

Super

Son - 7.5
Graphisme - 9
Gameplay - 8.5
Animation - 9
intérêt - 9
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
0
0 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0