DRAGON BALL Z : L’APPEL DU DESTIN

MEGATEST
MEGADRIVE

Dragon Ball Z : L’Appel du destin  est un jeu de combat crée par Bandai. Dragon Ball Z: Buyū Retsuden est publié par Bandai au Japon le , puis en France le , où le jeu est intitulé Dragon Ball Z : L’Appel du destin. Il est également publié en Espagne mais conserve la traduction française. Il propose au joueur de diriger les personnages de l’anime Dragon Ball Z dans un jeu de combat inspiré des épisodes sortis sur Super Nintendo. Une suite avait été annoncée, mais finalement Bandai ne la mettra jamais en chantier.

L’appel du destin est le seul et unique jeu de combat sur Mega Drive qui réunit onze personnages issus de l’univers de Dragon ball Z (saga Freezer + Cell). On retrouve les incontournables super guerriers (Sangoku, Sangohan, Vegeta, Trunks) accompagnés de Piccolo et Krillin contre quelques antagonistes comme (Cell, Freezer, Recoom, le capitaine Ginue) sans oublier C-18 fabriqué par le docteur Gero. Le mode histoire vous propose d’incarner l’un de ces combattants qui disputera pour l’occasion des duels épiques sur la planète Namek et bien entendu sur Terre… Les plus attentifs remarqueront tout de suite qu’en fonction de votre choix, l’adversaire à rencontrer lors du combat final ne sera pas le même. Après un écran d’introduction qui explique les motivations et buts de votre combattant sélectionné, la première bataille débutera sans tarder…

La meilleure défense c’est l’attaque !

Pour faire mordre la poussière à tous les opposants qui se dresseront sur votre chemin, il conviendra de connaître sur le bout des doigts tout l’arsenal dont dispose votre personnage. Fort heureusement si l’on a un petit problème de mémoire, il est tout à fait possible de consulter la liste des commandes à tout instant. Les boutons de la manette Mega Drive sont utilisés au maximum ainsi que la croix directionnelle. Ainsi, pour se déplacer rapidement, il suffit d’appuyer deux fois de suite dans la direction avant ou arrière. On peut comme dans la série se déplacer dans les cieux en appuyant sur le bouton C de manière à effectuer une bataille à distance. L’écran se séparera alors en deux partie quand la distance séparant deux personnages deviendra importante. C’est dans ces moment précis qu’il conviendra d’agir avec prudence pour recharger sa barre de pouvoir (bouton A+B simultanément) et ensuite pour envoyer une vague d’énergie destructrice. Pour se défendre, rien de tel qu’utiliser à sa guise tous les pouvoirs dont on dispose comme des attaques de type Kamehameha dont la manipulation est expliquée dans la liste des commandes. Mais attention tout de même à surveiller sa jauge en dessous de la barre de vie. Si la couleur devient rouge, alors votre personnage aura un coup de fatigue qui l’immobilisera pendant quelques secondes et sera vulnérable à tous types d’attaque. Dans ce cas il suffit d’appuyer dans tous les sens sur les touches directionnelles pour raccourcir ce moment qui peut vous être fatal.

déchaine ta puissance de super guerrier !

Il faut pourtant savoir contrer l’adversaire.

Dans la situation où l’on est poussé à se défendre face a la pression des assauts de vos+ ennemis, il convient de savoir maîtriser les parades contre les vagues d’énergie. On peut faire ricocher cette dernière (coin haut de l’avant, coin bas de l’arrière + A), la bloquer avec ses mains (arrière, avant + A), disparaître au moment de l’impact (haut ,bas ,avant+A) et créer un bouclier (arrière, bas, avant+ A avec C18 uniquement). Il est aussi possible de riposter par votre vague d’énergie qui repoussera celle de votre ennemi. Attention, certaines de ces techniques ne fonctionneront pas si il n’y a pas assez d’ énergie dans votre barre prévue pour l’utilisation des pouvoirs…

On ressent la puissance de l’impact depuis son salon !

Il est temps d’envoyer la sauce !

Les concepteurs du jeu ont introduit des attaques cachées très impressionnantes qui portent un coup très dur dans les barres de vie. Il s’agit du Super Meteor Attack qui pour quelques personnages s’enclenche sous certaines conditions. Par exemple, pour Cell, Freezer, Vegeta, Ginyu, il faut qu’il reste au minimum un quart de votre vie et que la jauge de pouvoir soit pleine). Pour les autres personnages, il n’y a pas de telles conditions si ce n’est de trouver la bonne manip’ avec le bouton B. Ces attaques sont monstrueusement efficace, a condition de pouvoir trouver la bonne combinaison au bon moment face a un adversaire en déplacement constant. 

Il faut trouver la bonne combinaison rapidement

C’est vachement bien réalisé mais.

le mode histoire qui permet, en solo, de revisiter le scénario du manga (de Reacum à Cell parfait avec beaucoup d’omissions) en combattant les ennemis sur notre chemin. Il est possible de le faire avec chaque personnage et d’avoir une fin différente pour chacun.  Le mode combat qui est en réalité le mode versus et les options, la traduction du jeu en français, si louable qu’elle soit, est complètement ratée avec des petits dialogues ridicules et des traductions des noms qui me font croire que le traducteur était en train de dormir pendant ses heures de boulot (En réalité les soucis de traduction liés aux anciens jeux venaient aussi et souvent du manque de place disponible. Là où un idéogramme japonais prenait une case ou deux pour écrire un mot, le français en occupait parfois 5 ou 6). Au niveau des lieux, on a droit à des environnements tirés du manga et de l’animé avec la Terre (route des cyborgs, arène du championnat du monde) et la planète Namek à différents endroits. Les zones de combat sont vraiment grandes et très reconnaissables par les fans de DBZ. Graphiquement, c’est plutôt pas mal même si la palette de couleur limitée se ressent assez selon les zones. Mais par rapport aux 3 premiers épisodes SNES, on est dans la même veine. On a des textures simples, un peu floues parfois et l’ensemble est assez satisfaisant. Les sprites sont assez grands et détaillés, très reconnaissables. L’animation est une des failles du jeu : c’est très très lent en 50 Hz ! Un mode turbo est caché. Il améliore les choses mais ce n’est pas encore ça. En 60 Hz, c’est beaucoup mieux mais tout juste suffisant. Notez également quelques ralentissements courts mais parfois ennuyeux et une animation des personnages quasi-nulle: c’est ultra rigide et peu précis.

Le mode TURBO: indispensable en 50Hz: Maintenez appuyés A+B+C avant d’allumer la console.

Les musiques du jeu sont bonnes avec des thèmes variés et dynamiques qui ne resteront pas dans les annales mais qui font l’affaire. Certains sont même très réussis. Les bruitages, discrets et pas assez nombreux, auraient pu être plus percutants. Les voix digitalisées qui donnent une bonne ambiance et qui rappelle bien l’animé en VO.

La traduction n’est pas le point fort du jeu..

 

 

Conclusion.

Dragon Ball Z : L’appel du destin reste un opus acceptable qui est la fois correcte mais sans pour autant être incorrigible, seul opus de la licence jouable sur “Mega Drive” l’appel du destin fait le café mais peut-être vite mise en compétition avec les opus sortie sur “super Nintendo”. Graphiquement c’est joli avec quelques sprites réussis et des couleurs tape à l’œil sans pour autant nous arracher la rétine, on reconnaît bien le style de l’animé et pour l’époque c’était l’un des critères les plus importants pour les fans de la série. Les musiques sont top surtout celle de l’introduction qui nous mets directement dans l’ambiance ainsi que le mode turbo cependant caché viens palier la lenteur du 50hz encore une fois imposé pour les versions pal. On est pas sur épisode qui sert le caviar mais tout de même sur une réalisation de qualité qui restera je pense dans le cœur des fans.

Les plus

  • Haut en couleur
  • La voix originales sont tops comme d'habitude
  • Le mode turbo accessible grâce à un code
  • On retrouve nos personnages favoris
  • Les musiques font le café
  • Un casting correct

Les moins

  • La traduction à la ramasse
  • Lent en 50HZ
  • Faut s'accrocher pour sortir certaines attaques spéciales
6.8

Pas Mal

Son - 7
Graphisme - 7.5
Gameplay - 6
Animation - 6.5
intérêt - 7
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
7.2
5 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0