KIMETSU NO YAIBA : DEMON SLAYER

Warmelin
CRITIQUE JAPANIME
CRITIQUE JAP'ANIME

Demon Slayer “Pourfendeur de démon”, connue au Japon sous le nom Kimetsu no yaiba est un anime écris et dessinée par Koyoharu Gotōge. On y suit le périple de Kamado Tanjirō qui cherche un moyen de rendre à nouveau humaine sa petite sœur Nezuko après qu’elle soit transformée en démon. Le manga est prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Jump de Shūeisha entre le  et le  et est compilé en un total de 23 tomes. Une première version française est publiée par Panini Manga entre  et  sous le titre Les Rôdeurs de la nuit ; une nouvelle édition sous le titre actuel par le même éditeur paraît depuis . Une adaptation en anime par le studio ufotable est diffusée pour la première fois entre le  et le . Une suite en film d’animation intitulée Le train de l’Infini est sortie le . Un jeu mobile et un jeu vidéo sur PlayStation 4 sont en cours de production.

Demon Slayer est le manga le plus vendu au Japon en  et en . Le tirage total de la franchise a atteint les 120 millions d’exemplaires en , et plus de 100 millions de copies ont été vendues. Le film d’animation est quant à lui le plus gros succès du box-office au Japon. En , les ventes autour de la franchise auraient généré au moins 270 milliards de yens (2,6 milliards de dollars) de profits au Japon.

Synopsis : Dans un Japon de l’ère Taishō, Tanjirō est le fils aîné d’une famille dont le père est décédé. Pour subvenir aux besoins de celle-ci, il part vendre du charbon en ville. Malgré les difficultés de la vie, ils réussissent à trouver un peu de bonheur dans leur quotidien. Un jour, à cause des rumeurs qui circulent à propos d’un démon mangeur d’hommes qui traînerait dans les parages la nuit tombée, il est dans l’impossibilité de rentrer chez lui et finit par passer la nuit chez un Bon Samaritain de la ville. Seulement, tout bascule à son retour lorsqu’il retrouve sa famille massacrée par un démon. Nezuko, l’une de ses petites sœurs, est la seule survivante mais elle a aussi été transformée en démon… Étonnamment, celle-ci montre encore des signes d’émotions et de pensées humaines. C’est un long périple qui attend le jeune héros et sa petite sœur afin de trouver un antidote pour la rendre à nouveau humaine et venger le reste de sa famille.

C’est le drame..

Livré a lui-même.

Après la mort de toute sa famille, TanJiro se retrouve seul avec sa sœur “Nezuko” jusqu’à leur rencontre avec un certain Giyu Tomioka qui détient le grade de pilier, une nomination pour l’élite des chasseurs de démons. Tomioka se rendra compte assez vite du potentiel du jeune garçon mais aussi de la rareté d’un tel événement, en effet la sœur de Tanjiro qui est alors devenu un démon protège les humains de toutes ses forces à commencer par son frère. Ils les envoient alors à la rencontre d’un maître et ancien membre d’élite afin que notre héros puisse commencer sa formation de pourfendeur et qu’il puisse prouver que “Nezuko” a gardé une âme d’humain malgré sa transformation.

Giyu Tomioka : Giyu a toujours une expression froide sur son visage. Il a une personnalité réservée et un sens aigu de la justice, sans aucune tolérance envers les démons. En dépit de laisser Nezuko vivre à cause de Tanjiro, il ne montre nulle autre hésitation en tuant d’autres démons et n’a pas de respect envers eux comme la plupart des Piliers . Giyu semble être complexé vis-à-vis de ce que les autres pensent de lui et est choqué lorsque Shinobu lui dit qu’il est détesté par tout le monde. Il ne parle pas beaucoup et a du mal à interagir avec les autres, il se tient donc généralement à l’écart de ses camarades.

Tomioka l’impassible

La formation de Tanjiro.

Après la rencontre tumultueuse avec Giyu, Tanjiro part en quête du “Mont Sagiri” la où se trouve le fameux maître Urokodaki Sakonji ancien pilier de l’eau. Un entrainement rude attend notre héros et le moins que l’on puisse dire c’est que ses débuts ont été catastrophiques, mais ne sont pas Shōnen qui veut à force de persévérance il arrive à bout de ce défi afin de pouvoir passer l’examen final des pourfendeurs au “Mont Fujikasane” 

Urokodaki Sakonji : Sakonji Urokodaki est un ancien Pilier de l’Eau. Dans le passé, Sakonji était le maître du nouveau Pilier de l’Eau, Giyu. Et c’est Giyu même qui envoie une lettre à son ancien maître pour le prévenir de l’arrivée de Tanjirô accompagné de sa sœur démon. Il prend sous son aile Tanjirô et Nezuko et transmet tout son savoir au jeune garçon, afin qu’il puisse devenir un des futurs Pilier de l’Eau. Durant l’entraînement de son nouvel élève, il prendra soin de Nezuko malgré qu’elle soit un démon.

Urokodaki Sakonji ancien pilier de l’eau

 

Le mal incarné.

Celui qui est a l’origine des malheurs de beaucoup de pourfendeur “Kibutsuji Muzan” malgré son apparence humanoïde se cache une âme aussi noir que le charbon et un sacré sadique si je peux m’exprimer ainsi, ils utilisent les émotions de ses adeptes pour les inciter à tuer d’autres êtres humains de la pire des façons qui soit. Un démon qui se nourrit de sang humain devient plus fort et développe des pouvoirs spéciaux appelés “Pouvoir sanguinaire”.

Il est aussi le chef des douze lunes démoniaques.

  • Les Douze Lunes démoniaques  Ce sont les douze plus puissants démons servant Muzan Kibutsuji. Au sein de ce groupe, ils sont divisés en deux groupes de six, dont leur appartenance (niveau et numéro) est marqué sur les yeux

Kibutsuji Muzan : impitoyable, cruel et exceptionnellement intelligent. Il apparaît complètement monotone et détaché dans la plupart des cas, même lorsqu’il tue sans pitié ses propres subordonnés. Les seule fois où il montre de l’émotion, c’est quand sa vision de la perfection avance ou que ses subordonnés se soumettent complètement à sa volonté. Il possède un narcissisme extrême et une obsession de devenir l’être vivant parfait. Il se considère parfait sur tous les point excepté son incapacité à sortir en plein jour, ce qui est son principal objectif a atteindre. Sa longue vie et ses obsessions l’ont poussé à vouloir que tous les plans qu’il conçoit soient absolument parfaits, et son complexe de “dieu” l’empêche de voir ses propres échecs. Sa conviction de croire qu’il est la chose la plus proche de la perfection l’amène à avoir une tolérance zéro pour tout échec, punissant brutalement ceux qui échouent ou ceux qu’il considère comme faibles, même si les échecs sont mineurs. Son ego gonflé et son sens délirant de l’estime de soi sont si grands qu’il ne peut pas supporter d’être ridiculisé ou corrigé de quelque manière que ce soit, croyant que les autres n’existent que pour le servir. Cela signifie également qu’il prend rarement jamais un adversaire ou une menace au sérieux.

Un esprit vif et démoniaque

Il peut changer d’apparence régulièrement

Des compagnons de route.

Tanjiro parcours le Japon de part en part au gré de ses missions, il fera la rencontre de nombreux protagonistes qui l’aideront dans sa tâche mais deux membres qui ont réussi l’examen final des chasseurs de démons l’accompagneront et ils formeront un trio solide et soudé.

Agatsuma Zenitsu : Zenitsu se voit comme un lâche. Il a également une faible estime de soi malgré sa force, au point de penser qu’il est vraiment inutile, comme on le voit lorsqu’il ne pouvait pas croire qu’il aurait tué un démon préférant croire qu’il s’agissait de Shoichi. Même si ce dernier était un jeune enfant qui ne possédait aucune capacités pour tuer les démons. Zenitsu est également dans un état de peur constante, pleure toujours et tente souvent de fuir à la vue du danger, affirmant qu’il veut mener une vie normale et modeste, au lieu de celle d’un Pourfendeur dans lequel il pense simplement qu’il est inutile. Cependant au fur a mesure de ses aventures avec Tanjirô, il apprend a réagir de façon moins extrême, et à défendre ses amis. Il souhaite tout de même être à la hauteur des attentes des autres et s’efforce de les satisfaire au besoin. Il a beaucoup de respect et d’admiration pour ses amis et son professeur Jigoro Kuwajima.

Inosuke Hashibira : Inosuke est coléreux et fier. Il aime combattre des adversaires plus forts que lui, affirmant que c’est son seul passe-temps. Inosuke ne pense pas à la différence de pouvoir entre lui et son adversaire. Cela l’a souvent amené à être en danger. Il essaie souvent de rivaliser avec Tanjirô et de l’inciter à se battre avec lui et échoue généralement. Ayant grandi seul dans les montagnes, Inosuke a du mal à interagir avec les autres et ne se soucie que de lui-même la plupart du temps. Cependant, au fil du temps, Inosuke est de plus en plus influencé par Tanjirô. Il commence également à réfléchir et à utiliser des stratégies avant de se lancer de front avec un adversaire. Il ne se soucie pas de se souvenir des noms des autres même ceux de ses amis et réussit bien toutes les sept tentatives (en s’adressant à Tanjirô en tant que Kentarô, Monjirô, etc.)

Agatsuma Zenitsu Pas si lâche que ça

Inosuke Hashibira un caractère de cochon..

Conclusion.

Demon slayer est un magnifique Shonen à découvrir dans la lignée et aussi qualitatif que les plus grands classiques tels que “Naruto” ou bien encore “Dragon Ball” un voyage initiatique à travers le Japon afin de venger sa famille détruite par un démon sanguinaire, en font un scénario prenant avec des rebondissements et des péripéties dignes d’un grand manga. Le manga papier continue son court et nous attendons toujours la sortie du film qui fait suite à la première saison impatiemment, la réputation de cette œuvre est souvent décrite comme surcoté cependant la qualité est au rendez-vous et je vous conseille grandement de vous y mettre, car les aventures de Tanjiro sont intéressantes qui figureront j’en suis sur au panthéon des classiques actuels.

Les plus

  • Un scénario prenant
  • Des combats dynamiques
  • Des enjeux et du suspens
  • Des protagonistes et antagonistes surprenants

Les moins

  • Quelques longueurs
8.4

Super

Musique - 8
Mise en scène - 8.5
Animation - 8
Chara-design - 8.5
Scénario - 9
Warmelin
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
0
0 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0
fr_FRFR_FR