POWER STONE

Noscox
MEGATEST
DREAMCAST PSP

Capcom a investi plus d’une décennie dans le secteur des jeux de combat. La plupart des jeux de combat de Capcom ont suivi les traces des jeux Street Fighter, en gardant le même gameplay 2D de base. Bien que l’entreprise se soit aventurée dans la 3D dans le passé, rien de ce qu’elle a fait n’a été comparable à Power Stone.

Oui, Power Stone est techniquement un jeu de combat. Mais il est difficile de le comparer à des jeux de combat standard. Pour commencer, il n’y a pas de blocage dans le jeu. Toutes les manœuvres défensives consistent donc à ne pas gêner les attaques de votre adversaire. Ce n’est pas aussi difficile qu’il y paraît, étant donné la nature 3D du jeu. Plutôt que d’appuyer vers le haut pour sauter, vous utilisez le pad analogique du Dreamcast pour parcourir l’arène dans n’importe quelle direction. Vous êtes donc libre de fuir les plus grosses attaques de votre adversaire. Le reste du contrôle du jeu est tout aussi simple. Vous avez un bouton de saut, un bouton de frappe et un bouton de coup de pied. Le reste des boutons est utilisé pour exécuter des combinaisons des trois boutons principaux, ce qui rend les lancers et les super mouvements plus faciles à exécuter que dans la version arcade à trois boutons.

Le but du jeu est le même que pour tous les autres jeux de combat, mais les méthodes que vous utilisez sont assez différentes. Par exemple, il n’y a pas vraiment d’attaques spéciales. Votre personnage standard ne tirera pas de boules de feu ou ne frappera pas de dragon. Au lieu de cela, vous devez utiliser l’arène comme une arme. Chaque terrain de jeu est jonché de caisses, de bancs, de panneaux et d’autres objets que vous pouvez ramasser et lancer à votre ennemi. Il existe également divers objets qui apparaissent, notamment des marteaux, des épées, des pistolets, des lance-flammes, des fusils et des lance-roquettes. Mais les principaux éléments du jeu sont les trois pierres de puissance.

Au début d’un round, chaque combattant commence avec une pierre de puissance. La troisième pierre apparaît finalement à un endroit aléatoire dans l’arène. Obtenir les trois pierres transforme votre combattant en overdrive, avec un changement de costume. Lorsqu’il est sous tension, chaque pression sur un bouton déclenche une super attaque, aboutissant généralement à un projectile. Chacune de ces attaques occupe un peu de votre super mètre. Il y a aussi des super mouvements qui font beaucoup de dégâts et qui ont généralement l’air assez flashy. Ces supers utilisent le reste de votre barre, vous ramènent à votre personnalité habituelle et dispersent les trois joyaux dans l’arène. Compte tenu de la nature explosive des supers, il est dans votre intérêt d’obtenir les gemmes et, évidemment, d’empêcher votre adversaire de les obtenir. Si votre ennemi possède une pierre, vous pouvez le frapper plusieurs fois (ou moins, avec des attaques ou des objets plus puissants) et lui faire tomber la pierre. Ainsi, la plupart des combats tournent uniquement autour des pierres et du coup de pied de saut (qui vous pointe automatiquement vers votre ennemi et le fait laisser tomber une pierre si le coup de pied se connecte) pour empêcher votre adversaire de tenir des pierres trop longtemps. Une tactique bon marché, certes, mais aussi efficace.

Le jeu à un joueur prend une partie du jeu, car il y a pas mal de choses qui peuvent être déverrouillées, y compris trois personnages, trois mini-jeux VMU, un mode caméra différent et des éléments supplémentaires qui n’étaient pas dans la version arcade du Les graphismes de Power Stone sont bien faits. Les personnages polygonaux sont jolis et lisses. Les combattants sont conçus dans un style très manga et les scènes sont toutes incroyablement belles. cependant, certaines parties du jeu (certains des super coups les plus extravagants, ou lorsque les joueurs sont en feu, en particulier) sont en proie à un ralentissement, gâchant un affichage autrement explosif. Les effets sonores et la musique du jeu sont très bons, mais la voix de l’annonceur, que vous entendez principalement lorsque vous prenez ou laissez tomber une pierre de puissance, est stupidement ennuyeuse.

Dans l’ensemble, Power Stone est un jeu de combat très amusant et non conventionnel. Il est assez facile, même pour les novices de jeux de combat, de comprendre les bases extrêmement rapidement. Cependant, l’excitation est de courte durée. Attendez-vous à en profiter énormément pendant la première semaine ou deux, mais ne vous attendez pas à trouver beaucoup de plaisir à long terme.

Les plus

  • Jeu de combat assez original
  • Ambiance très manga
  • Musiques collent bien au style
  • Plein de choses a découvrir en mode 1 joueur

Les moins

  • Nombres de personnages limités
  • Lassant au bout d'un moment
  • Les parties a plusieurs sont sympa mais pas aussi endiablées qu'un Smash Bros
7.8

Bien

Son - 8
Graphisme - 8.5
Animation - 8
Maniabilité - 7.5
Interet - 7
Noscox
[Rédacteur en chef et Président de l'association Web.e-force]
Note moyenne utilisateur
8.1
3 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0

Lost Password

Sign Up

fr_FRFR_FR
fr_FRFR_FR

Pin It on Pinterest

Shares
Share This