TEKKEN 3

MEGATEST
ARCADE PS1

Tekken 3 est un jeu vidéo de combat, développé et édité par Namco sur borne d’arcade en 1997 puis adapté sur PlayStation en 1998. Il est le troisième épisode de la série Tekken.

Synopsis : À la fin du King of Iron Fist Tournament 2, Heihachi Mishima réussit à battre Kazuya Mishima et le jeta dans un volcan. Après avoir repris le contrôle de la Mishima Zaibatsu, il créa les Tekken Forces, une unité armée surentrainée qui devait parcourir le monde pour mettre fin aux famines et aux guerres. Le résultat fut superbe : la plupart des guerres et famines s’arrêtèrent. Mais un jour, une troupe de Tekken Forces disparut mystérieusement dans un ancien temple mexicain. Un témoin affirma qu’il s’agissait d’une créature à la peau verte et aux yeux brillants qui avait détruit les Tekken Forces. Cette créature était un ancien dieu Mexicain : Toshin, le Dieu du combat. Autrement appelée Ogre, cette créature se nourrit d’âmes fortes, et parcourt le monde pour aller s’en nourrir. Il fit donc des ravages et en tua beaucoup. Heihachi se dit qu’il pouvait utiliser la puissance d’Ogre. 15 ans après Tekken 2, un jeune homme se présenta à Heihachi comme son petit-fils : Jin Kazama, fils de Kazuya Mishima et de Jun Kazama. Jin lui expliqua qu’une créature à la peau verte avait tué sa mère. Cette dernière lui avoua son identité avant de mourir. Heihachi lui apprit le Karaté style Mishima dans le but de se venger et 4 ans plus tard, soit 19 ans après le Tekken 2, Jin devint un véritable expert de ce style de combat. Heihachi put lancer le King of Iron Fist Tournament 3, toutes les âmes fortes qui participeront au tournoi, dont Jin Kazama, serviront d’appât pour Ogre.

L’arrivée de fils de Kazuya Mishima “Jin” prend part au tournoi

Le King of Iron Fist Tournament une histoire de famille.

Les tournois du King of Iron Fist Tournament sont organisés par la Mishima Zaibatsu, dirigée par différents membres de la famille Mishima selon les jeux. Le vainqueur du tournoi ne reçoit rien de moins que le contrôle total de la multinationale japonaise, et la fortune qui va avec. Bien que certains combattants participent dans le seul but de prouver leur force, nombre d’entre eux y règlent leurs conflits personnels. C’est d’ailleurs l’une des véritables raisons de l’apparition de ces tournois : la rivalité entre Kazuya Mishima et son père, Heihachi. Ce dernier a organisé le premier King of Iron Fist Tournament pour mettre à l’épreuve Kazuya, possédé par un démon depuis son enfance à la suite d’un accident provoqué par Heihachi. Kazuya gagne ce tournoi, jette son père inanimé dans un profond ravin, et prends la tête de la société. Mais Heihachi parvient pourtant à se hisser hors du gouffre par la seule force de ses bras, et jure vengeance. Entendant la nouvelle du retour de son père, Kazuya organise le 2e King of Iron Fist Tournament, qui se conclura par un nouveau duel entre les deux hommes au sommet d’un volcan, remporté par Heihachi. Heihachi précipitera son fils dans le volcan avant de reprendre la Mishima Zaibatsu en main. Seize ans ont passé, un jeune homme se présente à la Mishima Zaibatsu comme étant Jin Kazama, fils de Kazuya et Jun Kazama, qui s’étaient rencontrés durant le précédent tournoi. Heihachi accepte de le former, et en deux ans, Jin atteint un niveau exceptionnel. Alors que le Dieu du Combat, Ogre, est de retour et décime ses Tekken Forces, Heihachi lance 18 ans après le second tournoi, le King of Iron Fist Tournament 3, en utilisant Jin comme appât pour le Dieu. Le tournoi se conclut par une finale entre Paul Phoenix et Jin contre l’Ogre, qui vaincu, prendra sa vraie forme, et sera terrassé définitivement par Jin seul. Celui-ci est donc déclaré vainqueur du 3e tournoi, mais Heihachi l’a mis en fuite en tentant de le tuer. Jin survécut en utilisant les pouvoirs du démon qui était en lui.

Un nouveau roster.

Le jeu présente de nombreux nouveaux personnages, dont la plupart sont les enfants de personnages précédents (Jin, Forest Law, Julia Chang) ou leurs élèves (King, Xiaoyu, Hwoarang). Ceci est justifié par le fait que plus de 15 ans se sont passés entre l’histoire de Tekken 2 et celle-ci. Seuls six anciens personnages sont inclus : Anna Williams, Heihachi Mishima, Lei Wulong, Nina Williams, Paul Phoenix, et Yoshimitsu. Cependant, la majeure partie des personnages présents peuvent être considérés comme des alternatives à ceux qui manquent, avec quelques différences dans les mouvements. 15 nouveaux personnages sont donc intronisés : Bryan Fury, un cyborg spécialisé en kickboxing envoyé par son créateur Dr. Abel pour assassiner le Dr. Bosconovitch de Mishima Zaibatsu, Eddy Gordo, un spécialiste de capoeira cherchant à se venger de Mishima Zaibatsu pour avoir assassiné ses parents et ruiné l’entreprise familiale, Forest Law, le fils de Marshall Law également pratiquant d’arts martiaux, Gun Jack, troisième modèle de la série des JACK envoyé par son créateur, Hwoarang, un étudiant en tae kwon do élève de Baek Doo San cherchant à se venger de Ogre pour l’assassinat de son professeur, Jin Kazama, le petit-fils de Heihachi Mishima et fils de Kazuya Mishima et Jun Kazama qui pratique les arts martiaux enseignés par ses parents cherchant à se venger de Ogre pour avoir supposément tué sa mère, Julia Chang, la fille adoptée de Michelle Chang qui veut récupérer sa mère enlevée par Mishima Zaibatsu, King II, le successeur de King qui participe au tournoi pour sauver l’orphelinat autrefois dirigé par son père, Kuma II, le fils de Kuma également serviteur dévoué de Heihachi et garde du corps, Ling Xiaoyu, une adolescente chinoise pratiquant Baguazhang et Piguaquan dont le rêve est de construire un parc d’attraction, Mokujin, un homme de bois vieux de 2000 ans capable d’imiter les mouvements de combat, Panda, l’animal et garde du corps de Xiaoyu, Tiger Jackson, un homme adepte de disco portant une coupe afro, et Ogre, l’humanoïde mystérieux et immortel, boss final du jeu sous sa véritable forme True Ogre.

Ogre et TrueOgre les boss de cet opus.

Un troisième opus qui mets le paquet.

Cet opus reprend les mêmes caractéristiques que “Tekken 2”, à l’exception de quelques détails. Les personnages peuvent effectuer un nouveau mouvement “le sidesteps” (pas de côté) : les personnages ont la possibilité d’effectuer des projections latérales gauches et droites de l’adversaire, en plus de celles faites par l’avant et l’arrière. Ils peuvent pratiquer des stances durant le combat qui permettent d’accomplir des attaques spéciales, comme “Art of Phoenix” de Ling Xiaoyu ou le “Tiger” de Lei Wulong. Enfin les personnages, étant de dos par rapport à l’adversaire, peuvent effectuer des attaques spécifiques telles que “Mistrust et Peg Leg” de Ling Xiaoyu. Tekken 3 comporte trois modes de jeu différents. Le premier est le mode Arcade dans lesquels les combats se déroulent de manière classique en un contre un. Le second porte le nom de Tekken Force : il immerge les personnages principaux dans un jeu de beat them all se déroulant sur plusieurs niveaux différents. Le troisième, nommé Tekken Ball, permet aux combattants de mettre K.O. l’adversaire sans avoir à se donner le moindre coup, étant donné qu’ils le font par l’intermédiaire d’une balle, dans le style beach-volley.

Ling Xiaoyu et ses coups artistiquement puissant

Un accueil fracassant.

Considéré encore aujourd’hui comme l’un des meilleurs opus de la licence, Tekken s’est forgé une énorme réputation au fil des années et ce troisième volet a contribué grandement au succès de la série. Tekken 3 est le premier jeu à fonctionner sur carte d’arcade System 12. Les musiques du jeu sont écrites par Nobuyoshi Sano et Keiichi Okabe sur version d’arcade, et sur PlayStation aux côtés de Nobuyoshi Sano, Keiichi Okabe, Hiroyuki Kawada, Minamo Takahashi, et Yuu Miyake. Sur Metacritic, Le soft est accueilli par une moyenne générale de 96 sur 100, et listé comme l’un des meilleurs jeux sur PlayStation après Tony Hawk’s Pro Skater 2. Il devient le premier jeu vidéo en trois ans à être accueilli d’une note de 10 par Electronic Gaming Monthly. GameSpot attribue au jeu une note de 9,9 sur 10, expliquant que « rien ne peut réellement égaler Tekken 3 et sa parfaite note », tout en prônant les effets sonores, les musiques et les graphismes. En , le jeu est classé 10e dans le classement Top 100 des jeux PlayStation dans le PSM, et 177e dans le Top 200 des meilleurs jeux de tous les temps sur Game Informer. En 2011, le magazine Complex le classe quatrième meilleur jeu de combat de tous les temps.

Borne Tekken 3 sous System 12

Conclusion.

Aujourd’hui la licence n’a plus à faire ses preuves, considéré comme l’un des meilleurs vs-fighting et chouchou des scènes E-sports. Tekken 3 a marqué un grand tournant pour la série en plus de l’avoir popularisé et hisser dans le rang des meilleurs jeux de combat de la génération “Playstation”, des nouveaux modes et des nouveaux personnages de légende comme “Jin Kazama” qui fait actuellement partie des personnages favoris à ce jour. Avec des millions d’exemplaires vendus et un succès fou sous borne d’arcade avant sa sortie sur console de salon Tekken 3 a posé son empreinte indélébile dans les esprits de toute une génération de joueur passionné amateur du King of Iron Fist Tournament. On note toutefois une ombre sur le tableau, le mode 50hz imposé sur les versions pal, celle-ci nous incombe d’une bordure noir a l’écran et d’une animation moins fluide pourtant primordial pour un jeu de ce type.


Les plus

  • Des nouveaux personnages
  • Des nouveaux modes de jeu
  • Un scénario plus mature
  • Le tekken force
  • Une bande-son soigné
  • Une movelist plus conséquente

Les moins

  • Le mode 50Hz imposé en "Pal"
8

Super

Son - 8
Graphisme - 8
Gameplay - 8.5
Animation - 8
intérêt - 7.5
[Rédacteur pour Jap'Anime également pour les Mega-Test, Fan de la licence RyuGaGotoku]
Note moyenne utilisateur
8.5
2 Votes
Note
Soumettre
Votre Note
0